Vile Creature - Glory, Glory! Apathy Took Helm!

Chronique CD album (43:48)

chronique Vile Creature - Glory, Glory! Apathy Took Helm!

Vile Creature, c'est d'abord une rencontre avec un nom qui retient l'attention, un clip pour « You who has never slept » avec la sculpturale Anita Nittoly en ballerine éclatante (éclatée!).

C'est la rencontre avec une esthétique assez implacable, sitôt, que l'on découvre la cover de l'album à venir.

Vile Creature, c'est la claque avec ce vénéneux « You who has never slept » qui ne sort pas de ta tête.

Vile Créature, c'est, rudement, une affaire de passionnés.

Si le duo n'est pas à son coup d'essai, on l'aura compris, tous leurs - maigres - moyens, sont mis au service de cet opus. L'achat presque compulsif de l'objet nourrit un flot, bien flou, de fantasmes et d'imageries. À la recherche de son lot de malsain, tel un junkie, j'attends.

 

L'album se nomme Glory, Glory ! Apathy took helm ! Comme une évidence, tant ses deux titres se détachent instantanément dès les premières écoutes. Le « Harbinger of nothing » d'ouverture ne tient pas vraiment ses promesses. Les 2 voix hurlantes et cette morne monotonie suscitent d'emblée une déception. Certes, l'objet est joli.

Vile (!) objet de marketing ou vraie création ?

 

En découvrant quelques interviews du duo, on découvre un univers. Patrons d'une épicerie vegan à Hamilton, amoureux des animaux (6 chats, 1 chien), ouverts sur le monde, engagés politiquement, attentifs aux droits humains, Vic milite pour l'abolition des prisons à longueur de tweets. Vile Creature est loin d'être un vague phénomène du moment. Il y a fort à parier que cet album sera celui de la consécration. 4 titres sur 5 étant littéralement imparables.

 

En duo, depuis 6 ans, Glory, Glory ! Apathy took helm ! s'est construit sur des thématiques bien senties, comme l'apathie générale, justement, la honte, l'oubli du passé, la moralité. Collectifs, ils accueillent une chorale sur les titres-phares et l'on retrouve l'Anglaise Tanya Byrne de Bismuth aux claviers sur « You who has never slept ». Adam Tucker de Signaturetone recording, co-producteur, ajoute quelques voix.

 

Ils auraient dû se produire pour quelques dates en Europe en 2020, la pandémie en a décidé autrement. Ils patientent dans leur épicerie, invitant leurs clients à porter leurs masques correctement.

 

Long Live, Vile Creature, Hell Yeah !

photo de Eric D-Toorop
le 07/01/2021

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021