Zombi - Surface to air

Chronique CD album (44:18)

chronique Zombi - Surface to air

Zombi, ou comment RELAPSE a le don de signer des groupes atypiques et totalement hors du commun. Tout d'abord, ne soyez pas effrayés par le fait qu'il n'y ait que 5 titres, ce disque dure 44 minutes. Ensuite, n'essayez pas d'entendre du chant, il n'y en aura pas non plus. Enfin, n'essayez pas non plus d'entendre de la guitare, il n'y a que de la basse dans ce disque... Et donc, la guitare est remplacée par... Des synthés ! Oui oui, vous avez bien lu. Cet album est donc totalement déroutant de prime abord, on navigue entre musique disco que n'aurait pas renié Depeche Mode à ses débuts (le début de "DIGITALIS"), et rythmes post-rock actuels. Déroutant, c'est vraiment le mot, car il est très difficile d'entrer dans cette musique si particulière. On a l'impression parfois d'entendre de vieux titres new-wave qu'on aurait presque honte d'écouter, tant cette période semble révolue...

 

Steve Moore et A.E. Paterra s'amusent donc à nous balancer des "riffs" (si l'on peut appeler cela comme ça pour du synthé...) tous aussi farfelus les uns des autres... Même si parfois c'est évidemment très bon, le dernier titre "Night Rhytms" par exemple est excellent, dommage que ce soit le dernier car il est tout de même assez difficile d'arriver jusque là. D'ailleurs, au niveau durée, les 2 premiers titres durent environ 4'30, puis le 3e en fait 9, pour revenir à 7, et finir avec 18 minutes de bonheur. Il est amusant de voir que le groupe vient de tourner avec Isis et These Arms are Snakes : mais en même temps, c'est une très bonne idée d'associer des groupes qui à la base semblent ne rien à voir entre eux. Et en live, le groupe doit partir dans les envolées PinkFloydiennes que ça ne m'étonnerait pas, les 2 accolytes semblant avoir un petit penchant pour eux tout au long de l'album.

 

Quand un groupe veut faire un revival 80's avec des synthés à tout va (mais sans guitares !!!), tout en gardant un esprit actuel car très influencé post rock, ça donne ce "Surface to air", aussi original que troublant. Difficile de donner une note à ce disque, mais le fait que je décroche (au bout d'une bonne partie du disque quand même, dommage que le meilleur soit à la fin) et que je n'arrive pas à m'immerger pleinement dans la musique prends le pas sur l'originalité musicale : car difficile de comparer Zombi avec un groupe actuellement en activité.

photo de Pidji
le 17/05/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements