Starrysky - Interview du 21/07/2016

Starrysky (interview)
 

Interview réalisée par mail


 

Salut Shindé. Alors expliques-nous un peu ce qu'il se passe ces derniers temps au niveau du line-up de parce que moitié on est pas au courant, moitié on a rien compris…

 

Haha, salut !

Une première question assez directe pour commencer hein ! Mais je vais décevoir ceux qui cherchaient du drama, y'a rien de bien compliqué à comprendre : Haydon (bassiste) est parti en septembre car il s'ennuyait, et Chris (guitariste) est parti en novembre pour se concentrer sur sa carrière professionnelle (ben oui, la musique c'est pas encore un métier vous croyez quoi). Des décisions tout à fait respectables ! On a donc accueilli notre grand ami belge Neku au rôle de bassiste !

 

Starrysky se présente comme étant un groupe de J-Pop/Metal. Qu'est ce qui le justifie musicalement? Quels sont vos influences à l'heure actuelle?

 

Parce qu'on vient d'Internet. Nous qualifier de « pop-metal » était un raccourci assez simple pour décrire la fait qu'on passe sans cesse d'un extrême à l'autre, dans un univers certes très hétéroclite mais défini.

 

Si je devais décrire le style de Starrysky aujourd'hui, ce serait du Rock venu d'Internet, parce qu'Internet c'est le vrai carrefour de culture au final, et on y fait pas les choses à moitié. Alors dans notre son, tout y passe, techno, sympho, jazz, funk, death metal ou j-pop kawaii, dans un gloubiboulga au final assez cohérent. Une sorte de rock progressif où on s'endort pas avant la fin du morceau quoi (je dis ça mais j'adore le prog).

 

Tous les membres actuels commençant plus ou moins une carrière solo dans autre chose ou devant quitter le projet pour raisons professionnelles, comment vois-tu l'avenir de Starrysky?

 

On est en train de préparer un nouvel album, encore plus abouti que les précédents (forcément, on progresse avec le temps) qui parlera justement de ça, de notre parcours en tant que musiciens, de notre histoire quoi.

 

On te reproches dans tes vidéos (et dans une moindre mesure dans Starrysky) de privilégier depuis un moment le nombre de vues à la qualité, de vous (toi et Sasha) mettre trop en avant et de mettre trop l'humour en avant au détriment du reste. Est-ce que c'est justifié d'après toi? Pourquoi? Et concernant Starrysky?

 

Une autre question directe ! (ndlr: ben les critiques quoi ^^)

 

Que répondre à part qu'en tant que créateur de divertissement, nous allons naturellement là où notre public est au rendez-vous. Mes vidéos sur Squeezie ont été plus appréciées que certains de mes albums par exemple, et j'en prends note, tout simplement. Mais que voulez-vous ! Certains nous reprochent de changer, d'autre de faire toujours la même chose, c'est toujours ainsi haha.

 

Après, je sais que c'est le genre de jugement qui arrive assez vite, mais je suis déçu que certains s'imaginent que je bâcle la qualité là où au contraire, je n'ai jamais mis autant d'effort dedans ! Je m'efforce sans cesse de faire des chansons et vidéos de plus en plus ambitieuses (à la hauteur de mes moyens). Enfin bon, je n'écoute pas beaucoup les râleurs personnellement.

 

Les influences J-Pop ont depuis longtemps du mal à cohabiter avec le Metal bien que les choses soient entrain de changer, en raison surtout du caractère conservateur d'une partie de la scène. Penses-tu que Starrysky puisse contribuer à plus d'ouverture entre ces différentes cultures musicales? Ou est-ce un projet plus orienté pour la scène dite otaku? Est-ce que le groupe serait prêt à réduire son influence J-Pop ou Métal contre plus de visibilité?

 

Je ne suis pas vraiment d'accord. Je connais depuis bientôt une dizaine d'années nombre de fans des deux univers. Il y a beaucoup de metalleux chez les geeks et vice-versa. En témoigne le succès explosif de Babymetal par exemple, aucun groupe de metal n'a jamais eu une ascension aussi fulgurante à l'international.

 

En ce qui nous concerne, je n'ai aucune prétention à contribuer à quoi que ce soit de social. Et si un jour je décide d'orienter le projet davantage vers un autre style, ce sera tout simplement pour faire ce que j'aime et ce qui me parle sur le moment. Avant Tai Reflections, j'ai beaucoup réfléchi à ces histoires de « comment gagner en visibilité » et ça ne m'a jamais réussi. Pour dire ! J'ai commencé à gagner en notoriété à partir du moment où je faisais tout simplement ce que je voulais sans me prendre la tête.

 

 

 

Comment vois-tu la progression du groupe depuis Endless Fullmoon? En terme de compositions, d'influences?

 

L'arrivée de Sasha marque pour moi quelque chose d'important. On avait besoin de sang neuf, et elle apporte beaucoup de ce côté là. J'aime sa voix et sa personnalité m'inspire, nous sommes rapidement devenus très proches. (ndlr: on nous confirme du côté de l'intéressée que c'est à prendre dans le sens ami, fin du fantasme svp).

De mon côté, je pense que je continue tout simplement mon parcours de jeune compositeur. Je me nourris de ce que j'écoute, je cherche à découvrir des nouvelles choses, et je progresse à force de produire de nouvelles chansons. J'ai bien sûr le sentiment d'avoir beaucoup progressé en musique ces dernières années, et que ça n'est pas prêt de s'arrêter !

 

Vous sortez d'assez nombreux EP regroupant d'anciens titres et quelques nouveaux. Pourquoi ne pas regrouper les nouveaux dans de "vrais" albums? Est-ce que c'est important pour votre façon de travailler?

 

C'est aussi un peu ce qu'on s'est dit dernièrement, alors on bosse sur un nouvel album totalement frais. Je dirais qu'on voulait surtout donner une nouvelle chance à d'ancien titres qui nous plaisaient mais qui n'avaient pas bénéficié de beaucoup de mise en avant.

 

Tu exprimais personnellement un ras le bol de l'absence d'innovations dans la scène Metal il y a quelques mois. Ton point de vue a-t'il changé depuis?

 

Malheureusement non. J'aime toujours le metal, mais rien n'a changé ces dernières années. Beaucoup de groupes se perdent à se copier les uns les autres, où à tomber dans des choses très techniques ou un son de plus en plus lourd pour toujours faire les mêmes riffs à deux accords.

 

La question spéciale collectionneurs (ou spéculateurs, c'est selon): pourquoi ne pas mettre vos albums et merchandising en vente en ligne sur Bandcamp, Discogs, Bigcartel par exemple? Pour privilégier le contact avec le public?

 

On a cherché à faire une vente en ligne sans devoir s'en occuper nous-mêmes directement (ça nous boufferait trop de temps), mais on en a déjà tellement peu que j'ai jamais approfondi ça jusqu'au bout...

 

Quelque chose à ajouter? Un ou des mots de la fin? N'est-ce pas que tu kiffes notre webzine?

 

Ce serait malhonnête de dire oui, sachant que je ne crois pas l'avoir déjà lu. Mais vous posez des questions intéressantes. Merci pour cette interview !

 

 

 

photo de Al Maazif
le 21/07/2016

1 COMMENTAIRE

cglaume

cglaume le 22/07/2016 à 15:32:09

Et que pense Hutch de la musique de Starrysky ?

(na-Na-NANANA-Na-na... )

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Watcha - Watcha
Chronique

Watcha - Watcha

Le 01/04/2012

Zevious - Lowlands