STILLRISE + KWATO + WHISPER-X + CIGARETTE BURNS le 13/06/2007, Salle Eve, Grenoble (38)

STILLRISE + KWATO + WHISPER-X + CIGARETTE BURNS (report)
Le mois de juin est la, et Grenoble, ville étudiante, se vide petit à petit de sa populace, mais Eve (l’espace vie étudiant) et les associations qui l’animent ne faiblissent pas pour autant, comme le prouve ce concert Metal – Hardcore du 13 juin co-organisé par la Black Yeti Music.
La salle se remplit furtivement, chaque personne se voit offrir une démo de Kwato, beau geste de leur part ! Pour diverses raisons, Le concert annoncé à 19h30 ne commencera finalement qu’à 20h30, et c’est un jeune groupe local qui est chargé de chauffer le public. Les Cigarette Burns se lancent bille en tête dans leur set, le public se met en mouvement progressivement et quelques énervés commencent à s’agiter devant la scène. Le style desservi par ce premier groupe oscille entre metal trashy et passages mélo aux sons et chants clairs langoureux. Le set un peu longuet et répétitif parfois, se clôt sur une reprise perfectible de Faith No More, mais qui fait toujours plaisir à entendre. les Cigarette Burns ont fourni une prestation honnête seulement limitée par une voix qui doit encore s'améliorer.

S’ensuit un groupe qui vient défendre son premier album, les Lyonnais de Whisper X, experts en death metal qui tâche. On change totalement de registre et de rythme. Le set passe à vitesse grand V, débordant de blasts, recouvert d’un chant guttural puissant et de riffs sinueux, ce ne sont pas des hommes mais des machines qui nous font face : Tête baissée et agitée de haut en bas, cachée par la crinière traditionnelle de tout bon metaleux qui se respecte. On assiste à un set d’une précision chirurgicale, rien de déborde, tout est dans le pli, on sent déjà que ces 5 compères ont quelques dates derrière eux, la seule ombre au tableau sera le petit manque de volume des guitares un peu trop absentes. C’est net, précis, bref une démonstration de technique menée de main de maître. Le style reste lui assez restreint mais c’est bien fait, et ça reste impressionnant à voir en live. Le public apprécie et le fait savoir, ça bouge dans la fosse de Eve, et le chanteur n’hésite pas à remettre une petite couche de provoque pour animer les esprits un peu plus.

Après un bref changement de plateau, c’est aux Grenoblois de Kwato de prendre la relève, avec leur métal primaire, lourd et subversif aux sonorités bien old school sur la première partie du set, une rythmique épurée mais des plus efficaces, on bouge la tête machinalement, on ne peut résister à se mettre dans le rythme. Puis viendront se mêler à ces riffs pantera-esques des sons plus actuels et plus mélodiques, ce qui donne un sacré contraste entre le début et la fin de leur set. Un groupe qui s’en sort aussi bien dans des parties blastées et thrashy que des riffs mélodiques garnis d’harmoniques. La voix varie entre les tons gutturaux et les cris plus aigus mais en restant métal, ce qui offre un contraste marqué entre les parties.
Des symptômes de départ du public se font sentir, les masses commencent à se disperser, mais un noyau dur continue de se lancer n’importe comment sur le dance floor, et garde une motivation à toute épreuve sur ce set varié et bien fichu, quoi qu’un peu long sur la fin.

Pour clore la soirée, les derniers en liste sont Still Rise, le fleuron du heavy metalcore français qui s’élance sur une intro sortie tout droit d’un film à la BraveHeart ou l’on s’imagine à galoper les pleines irlandaise sur son cheval blanc un glaive à la main… et à combattre à coup de floorpunch et de windmill … euh revenons à la réalité… StillRise avec son nouveau line up nous arrose de nouvelles compos, toutes plus chevaleresques les unes que les autres. Ils ont décidé de jouer le jeu et ils le jouent à fond, avec solos, parties trash mélodiques, tappings avec une main en l’air, j’en passe et des meilleures. Le son est très puissant, la prestation très soignée, ça fout la pêche, malgré un air de déjà entendu on se laisse aller à quelques pas de two step. La foule un peu disséminée qui est resté s’en donne à cœur joie. La maturité du groupe se fait sentir, même s’il faut l’avouer le style tourne un peu en rond. Cela reste relativement bien fait et s’écoute volontiers en live.

Une bien belle soirée qui s’achève à Grenoble, comme cela faisait longtemps qu’il n’y en avait pas eu. Une affiche variée avec des groupes locaux d’influences très différentes qui font que cette soirée à été une réussite, même au niveau fréquentation, puisque malgré les déserteurs estudiantins, Eve ne paraissait pas vide en ce 13 juin, ce qui fit la joie des groupes et de l’organisation !
photo de Biflam
le 20/06/2007

1 COMMENTAIRE

Pidji

Pidji le 18/07/2007 à 19:48:05

ça m'avait l'air sympa ce concert !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Flayed - Monster man
Unfixed - Punk Chaos Disorder