Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Bomb Scare Crew - "Autopsy Of A Monster"

Bomb Scare Crew - "Autopsy Of A Monster"
chronique Bomb Scare Crew - Autopsy Of A Monster
6/10 0

écouter "Death Is Not An Exit"


Acheter Bomb Scare Crew Autopsy Of A Monster sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Power, Thrash

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

01. Autopsy of a Monster
02. Scarecrow
03. C.U.IN.L.
04. Rotting Chair
05. Absconder
06. Shellfire (*)
07. Death is not an Exit
08. Scars Night
09. Solely Responsible
10. The A.C. Syndrom

 

Label : 

Independant

 

Lieu d'enregistrement : 

Trendkill Studio
Dans le même style :
80blast - A Hopeful, Sad & Compulsive Episode

 

Les Lyonnais de Bomb Scare Crew avaient commencé à faire parler d’eux dans l’underground local il y a quelques années, avec la sortie de leur premier album « Reign Of The Sharks ». Depuis ce fut un peu le calme plat et cet avant goût qui laissait présager de bonnes choses m’avait un peu laissé sur ma faim ; après quoi le combo avait pour moi tout simplement sombré dans l’oubli... Ce n’est qu’en cette année 2010 que Bomb Scare Crew revient comme une fleur avec ce nouvel album « Autopsy Of A Monster ».

 

Cet opus est plein de bonnes idées, certaines bien exécutées d’autres un peu plus maladroites, mais toujours avec une énergie incontestable qui impose le respect. Pour recadrer les choses, BSC évolue dans une sorte de Power/Thrash moderne dans la lignée de Dagoba. On sent que le crew a profité de l’ascension de leurs collègues marseillais pour tenter d’avoir une part du gâteau. Malheureusement les bonhommes ne sont pas encore au niveau de leurs grands frères, mais ce n’est pas pour autant que leur musique est totalement négligeable !

 

On retrouve chez BSC de bons plans de batterie, dans un registre assez lourd et mécanique, renforcés par les riffs de gratte bien Thrash ; le batteur gère ses lignes de double-pédale sans faire d’étincelles mais avec une bonne maîtrise pour plus d’efficacité.

Les deux gratteux ne sont pas en reste, et nous offrent des mélodies qui percent la lourdeur de la musique de façon assez subtile par le biais de courtes harmoniques et d’une bonne répartition des tâches entre les deux musiciens. Les riffs sont globalement assez entraînants et dégagent une puissance qu’on se prend dans la gueule avec plaisir. Nous avons également droit à de nombreux soli qui apportent la grosse part de mélodie de cet album, il n’y a toujours rien d’épique ou de virtuose mais ça aère bien l’ensemble et ceux-ci sont en général plutôt sympathiques. J’ai d’ailleurs plutôt apprécié l’outro de « Absconder » avec un duo batterie/guitare un peu atmosphérique et apaisant !

 

J’ai par contre un peu plus de mal avec la voix du chanteur qui se trouve entre la voix rauque du Hardcore et le guttural du Death, il a un peu le cul entre deux chaises sans vraiment aller à fond dans l’un ou dans l’autre. De plus, ils se sont amusés à coller pas mal d’effets tournants sur la voix (flanger notamment), chose assez commune actuellement, mais son utilisation peut vite se montrer maladroite... On a aussi la petite ballade en acoustique de l’album, dans un style vu et revu qui n’apporte absolument rien de neuf ici.

 

La prod’ reste correcte, sans véritable particularité mais au moins la batterie sonne comme une batterie bien qu’elle soit assez mise en avant. « Autopsy Of A Monster » a été enregistré au Trendkill Studio (Eyeless), on retrouve en guest vocal sur « Shellfire » Ludovic Giroud de Malmonde qui pousse la chansonnette en voix claire, ce qui s’incruste bien dans le reste de la musique sans vraiment nous transporter non plus.

 

Bomb Square Crew nous offre donc un bon album plutôt puissant et percutant, bien que certains morceaux paraissent un peu monotones et sentent le réchauffé.  Même si globalement le groupe reste un niveau en dessous de ce qu’a pu nous pondre Dagoba, « Autopsy Of A Monster » se laisse écouter sans aucun problème et on aurait presque tendance à l’apprécier de plus en plus au fil des écoutes...

photo de Domain-of-death
le 27/07/2010

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID au Paloma à Nimes le 1er octobre 2016 : 2 places à gagner !

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Black Sabbath - Volume 4

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique OATHBREAKER + WIFE + THE RODEO IDIOT ENGINE au Ferrailleur à Nantes le 22 novembre 2016