S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Eightfold Path - "Desire Realm"

Eightfold Path - "Desire Realm"
chronique Eightfold Path - Desire Realm
6/10 0

Acheter Eightfold Path Desire Realm sur Amazon

Démo CD (16 minutes)

 

Style musical : 

Hardcore

 

Année : 

2011

 

Tracklist :

1-Naraka
2-Thin Throats
3-The Shallow
4-Open Skies
5-Like A Hawk
6-Too Bright To Shine

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Stray From The Path - Subliminal Criminals

Le hardcore normand se porte bien, merci de poser la question! Enfin bon, on n’est pas sur la East Coast non plus, mais toujours est-il qu’il y sort régulièrement une galette à se mettre sous la dent. La dernière en date est donc cet EP pur beurre des cherbourgeois de Eightfold Path, fruit de la réflexion et des inspirations de son frontman, Aurélien « Anko » Gibert.

 

Auto proclamé « buddhist vegan straight edge hardcore », autant vous le dire tout de suite, le groupe n’est pas là pour vendre des cravates, mais plutôt pour asséner à coup de mosh parts sa vision du monde. Et il n’est pas joli joli, le monde. Même si je ne m’attarderai pas sur les prises de position politiques du groupe, que je peux même pour la plupart partager, j’ai toujours trouvé étrange cette affirmation outrancière et quasi prosélyte de la pensée. En même temps, cela n’est pas un scoop, Minor Threat l’avait fait il y a 25 ans. Encore faut-il le faire avec la classe d’un Propagandhi. Attardons nous plutôt sur la musique.

 

Même si tout ça fleure bon le total DIY avec un mastering aux abonnés absents, il se dégage de Desire Realms une certaine homogénéité ainsi qu’une véritable énergie punk hardcore inspirée et communicative. Rappelant parfois l’intensité d’un Ruiner des débuts ou l’émotion enragée d’un Have Heart, les compositions s’enchaînent plutôt bien. Les constructions classiques des arrangements avec backings, montées progressives, 2steps et beatdowns dans la plus pure tradition de la nouvelle scène de Boston révèlent une sacrée envie d’en découdre.

De ce premier EP, de bonne facture, qui pêche cependant par le manque d’expérience du groupe, il faudra garder l’énergie. Une énergie qui laisse entrevoir, espérons-le, un potentiel intéressant si Eightfold Path arrive à s’émarger de ses illustres prédécesseurs pour trouver sa propre voie.

photo de Geoffrey Fatbastard
le 04/04/2011

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Eibon + Hangman's chair - Split-cd

COREandCO radio

Évènements

KICKING FEST 2016 avec LES SHERIFF, BURNING HEADS, GUERILLA POUBELLE, COOPER, NOT SCIENTISTS, THE DECLINE!, GAS DRUMMERS, THE BLACK ZOMBIE PROCESSION, FLYING DONUTS, HATEFUL MONDAY et d'autres les 24 et 25 juin 2016  à NimesToundra + BIEN À TOI + VALLEY au Gibus Live à Paris le 25 mai 2016GOJIRA & TOUMAÏ à La Belle Electrique, Grenoble, le 14 juin Cancer Bats à La Marquise à Lyon le 11 juin 2016