Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75)

  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak (report)
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo1
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo2
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo3
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo4
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo5
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo6
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo7
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo8
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo9
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo10
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo11
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo12
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo13
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo14
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo15
  • Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak - photo16
Pour cet énorme concert, vous aurez la chance d'avoir 2 reports pour le prix d'un, le premier par Mat(taw), et le suivant par Domain-Of-Death. Le tout est agrémenté de magnifiques photos prises par Christophe Muller, un grand merci à lui !


Le report de Mat(taw) :

En voilà une affiche qui nous faisait baver depuis un petit moment : 3 groupes sur 4 qui défoncent tout sur galette (dont un, la tête d'affiche, dont on sait déjà que c'est la même chose sur scène). Il nous tardait de voir tout ce petit monde se tirer la bourre dans un trabendo vraisemblablement humide de bière et de sueur en plein mois de juillet, à vous tremper les tongues...

Et tellement flippé de louper GAZA (on sait jamais s'ils changent le running order et qu'ils commencent pile a l'heure) j'arrive en avance le temps de siroter un ptit truc et de discutailler avec la mauvaise graine du coin. Quand Kvelertak entame son set le trabendo est déjà rempli à moitié, il est 19h30 et on se dit que ça va être chaud, très chaud en fin de soirée. Pour ce qui est du set de ce groupe inconnu au bataillon avant ce soir, pas grand chose à en dire, 3 grattes pour finalement pas grand chose, rock'n'roll mouais... Plutôt chiant en fait, on comprend difficilement ce qu'ils foutent là, on aurait préféré qu'ils ramènent Rise and Fall pour la 1000e fois.

Après s'être fait vol....avoir dépensé 4€ réglementaires pour une 33 cL, je me place tranquillement à un endroit stratégique pour profiter le mieux possible du set à venir; c'est la 1ère fois en terre gauloise pour GAZA et il y a de l'impatience ...

Démarrage de set un peu en demi-teinte avec des titres de "he's never coming back", que j'avoue n'avoir pas éclusé des masses. Et ensuite ça part, mais vraiment. Un concentré de hargne, une voix à vous dresser les veuch, un son grassouillet, du taping dissonant. Tout pour mettre une ambiance glauque à souhait avec une violence toute en application. Le chanteur n'en fait pas des tonnes et se plie de toute sa hauteur pour cracher son fiel rauque en pointant du doigt, le batteur me fait complètement scotcher; jeu impressionnant de subtilités pour être joué avec une telle hargne et le gratteux et le bassiste font leur taf sobrement. Les titres de "I don't care where I go when I die" sont pfff... énormes. Tout y est: puissant, lourd, haineux, speed... On se sent écrasé mais entraîné en même temps. Bref set énormissime, même si ce ne sera pas unanime, mais je m'en fous, j'ai mouillé mon calebar.

C'est ensuite au tour de Kylesa de fouler les planches. Première fois que je vois le groupe au complet sur scène, ils se sont faits dé-marabouté depuis on dirait... Donc j'attends de voir ce que le rouleau-compresseur ricain a à nous offrir ce soir en matière de biffle, même s'ils sont connus pour leur inconstance en terme de prestation scénique.

Ne connaissant pas très bien la discographie du quintet je ne pourrais pas dire de quoi était composé le set mais je peux seulement dire que le jeu des 2 batteries m'a un poil déçu car peu de variation entre les 2 tapeurs, des derniers trucs que j'avais écouté il m'avait semblé que ça nuançait beaucoup et là pfouit....pas grand chose. Bon le set est plaisant cela étant, hormis les réglages absolument immondes des voix qui m'auront valu un acouphène tenace. Réglages, et voix en elles-mêmes également d'ailleurs, parce que Laura a un peu de mal on dirait. Tout ça n'empêche pas de profiter du set qui garde tout de même un gros côté massif qui compense les défauts. Mention passable mais on vous le donne pour l'effort produit.

La température continue de grimper et le taux d'humidité d'approcher celui du Vietnam dans le trabendo et on sait que le groupe à venir ne va rien arranger. Ceux qui ont déjà vu Converge en live savent. Malgré tout – peut-être le caractère suffoquant du moment – j'appréhende leur set avec un certain côté blasé de les avoir déjà vu 4 ou 5 fois, et j'attendais tellement GAZA qu'une fois leur set terminé, l'excitation baisse d'un cran... Et pourtant...

Les gars de Boston savent comment choisir une setlist, après des années à sauter et gueuler par Monts et par Vaux. Parce que 'Concubine' direct pour débuter bah ça fait mouche. Le fan de "Jane Doe" que je suis (comme bcp de monde ce soir) est conquis et on rentre tous dans le set la tête la première. De la folie furieuse convergienne pure et dure. Ca saute, ça crie, ça bouge, ça balance du riff monstreux, ça chant... bon par contre ça gueule un peu quand ça veut et ce soir plus que d'habitude j'ai l'impression que le public a plus gueulé que Bannon qui se contente de ses petits cris poussifs monocordes pas forcément placé comme sur CD. Bref, il n'est pas vraiment là pour ça mais plus pour haranguer tout le monde et ça il le définitivement mieux. Et pour finir Ben Koller, qui fait halluciner tout le monde sur le côté de la scène qui ne regarde que lui. Ce type est incroyable, frapper aussi fort que Dave Grohl, aussi vite qu'un grindeux et avec de la nuance et une grosse dose de technique polyvalente... C'est un mutant.

Niveau setlist, comme souvent depuis ces dernières années les fans de "petitioning..." ou "when forever..." sortiront déçus puisque ce sera 95% du post-"jane doe". Avec tous les hits de "You Fail Me" et "No Heroes" et 'Dark Horse' du derniers "Axe to Fall" que je ne connais pas bien. 1h de show au total, juste fou, d'une intensité dingue, et après 12 ans de concerts furieux, Converge ne se relâche jamais et donne absolument tout. Des exemples comme ça il y en a peu, et à voir en plus la disponibilité des mecs à la sortie du trabendo à taper la discute, ça inspire juste un respect éternel: simplement parce qu'ils sont vrais, qu'ils sont putain de bons et qu'ils aiment ce qu'ils font et que ça se voit.



Le report de Domain-Of-Death :

Enfin un vrai concert de musique cradingue dans la capitale réunissant quatre de ses meilleurs représentants : Kvelertak, GAZA, Kyleza et Converge ! Au programme pour moi ce soir : de bonnes découvertes, des groupes à la hauteur de mes espérances et quelques decéptions...

L’ouverture des portes se fait à 19h et le concert débutera aux alentours de 19h30. Ce sont les Norvégiens de Kvelertak qui ouvrent le bal, je n’avais personnellement jamais entendu parler de ce groupe avant de les avoir en face de moi... Je n’avais donc aucune attente particulière, sans même savoir précisément dans quel style ils évoluaient. C’est donc une totale découverte, et quelle découverte ! Une grosse claque par ces Norvégiens qui nous ont balancé une sacré dose de rock’n’roll qui a mit la fosse en ébullition d’entrée de jeu ! Kvelertak offre une musique à base de punk-rock aux riffs poisseux accompagné d’un chant écorché qui ne nous étonne pas de la part d’un norvégien. Leur musique est sacrément accrocheuse avec également des passages bien rentre-dedans sur fond de blast. Une très bonne mise en bouche avec une set-list d’une petite demi-heure.

Le groupe qui va suivre m’est un peu plus familier sans pour autant que je sache de quoi il retourne exactement... Ceux-ci sont américains et nous viennent de Salt Lake City, c’est à présent au tour de GAZA d’investir la scène ! Après en avoir souvent entendu le plus grand bien j’ai enfin l’occasion de les voir en concert, il me semble d’ailleur que c’est la première fois qu’ils passent en France. Dans cette soirée, GAZA est la suite logique de Kvelertak en bien plus sludge voir dépressif ! Le combo n’a eu aucun mal à nous faire rentrer dans son monde très glauque qui sent le Jack Daniel’s à plein nez, la musique de GAZA est à plusieurs facette (on va du grind aux down-tempi ultra-pesants) mais dans un esprit toujours très punk et noir. Le chanteur nous apparait vraiment comme un alcoolique hurlant sa peine dans un style qui m’a complétement rappelé Eyehategod, on a des larsens qui décollent de partout et le batteur ne manque vraiment pas technique aussi bien dans ses break que dans les nombreux changements de tempo ! Un très bon concert en ce qui me concerne avec un groupe qui a su poser une vrai atmosphère.

A partir de maintenant on commence à taper dans le gratin du sludge, hardcore et ce qui s’en suit avec les gros bonnets de Kylesa ! Ce groupe a fait un carton avec son dernier album et je voulais vraiment voir ce qu’ils avaient dans le ventre en live. Pour ne rien vous cacher, J’ai été assez déçut par ce concert... Pour cause d’un son vraiment pas terrible. Ça ne me surprend plus mais ça reste énervant de voir que dans les petites salles de concert le son soit aussi fort. Mais je pense qu’ils nous ont collé un bûcheron derrière la console car en plus du volume, le son en lui même ne m’a vraiment pas convaincu... La caisse claire sonnait comme dans un salle de bain (alors que sur album elle sonne très net), les guitares avaient du mal à se faire entendre et le chant... je ne dirais rien sur le chant ça serait assez désagréable. C’est vrai que les deux batterie en live c’est plutôt "cool" et que visuellement ça envoie, mais les deux accolytes jouent au tom près la même chose. Mais je penses que Kylesa reste un très bon groupe lorsqu’il est écouté dans de bonnes conditions...

Après ce concert je m’éloigne un peu de la scène et je vais me poser derrière la console des retours histoire d’en prendre un peu moins dans la poire. Le trabendo est maintenant bien rempli pour les stars de la soirée : Converge ! C’est la première fois que je vais à un de leur concert et je dois dire que c’est vraiment un groupe à voir au moins une fois ! Tout d’abord le son était bien plus acceptable que sur le concert précédent, pas trop fort mais le soucis reste toujours de réussir à vraiment entendre les mélodies de gratte... Mais bon on comprennais bien ce qui se passait et c’est le principal ! La bande de Boston a fait le show et s’est montrée à la hauteur des espérances de chacun ; Bannon est une véritable pile électrique sur scène ce qui a complétement retourné la fosse du trabendo, ultra-enthousiaste d’avoir Converge en face de soi. Le combo a su mettre son public en joie dès le début en ouvrant avec le premier titre du dernier album : « Dark Horse ». Converge est là pour faire la promo d’Axe To Fall donc la set-list est surtout issu de ce dernier album, mais ils n’ont pas oublié leurs classiques en rejouant par exemple « Jane Doe ». Le public parisien ne veut pas lâcher le groupe et reclamera deux rappels ! Un très bon concert d’une energie rare et avec une bonne dose d’humour qui fait vraiment plaisir à voir !

C’est vraiment bien d’avoir de tels représentants de cette nouvelle scène Hardcore de passage à Paris, vivement les prochains et peut-être dans des salles un peu plus grandes...
photo de Mat(taw)
le 30/07/2010

Les photos

Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo1Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo2Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo3Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo4Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo5Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo6Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo7Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo8Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo9Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo10Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo11Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo12Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo13Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo14Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo15Converge + Kylesa + Gaza + Kvelertak le 26/07/2010, Le trabendo, Paris (75) - photo16

6 COMMENTAIRES

Jull

Jull le 30/07/2010 à 15:25:29

ah ah ah!!!! vous n'avez pas eu Jane Doe!!!!

mat(taw)

mat(taw) le 30/07/2010 à 15:30:10

la vitesse fulgurante de mise en ligne quoi..

Shinji

Shinji le 30/07/2010 à 15:41:21

En ce qui concerne Kylesa, je ne pense pas que ce soit seulement une question technique car je ne les ai pas trouvés en forme cette fois ; leurs passages au Furia Sound Festival ou à la Maroquinerie par exemple, c'était vraiment autre chose.

Pidji

Pidji le 30/07/2010 à 15:41:56

Tout était déjà prêt mat(taw) ;)

Domain-Of-Death

Domain-Of-Death le 30/07/2010 à 20:21:20

Je vois qu'avec Mat(taw) on a passé le même concert :) Mise à part pour Kvelertak... les goûts et les couleurs !

Jull

Jull le 31/07/2010 à 01:48:30

bon sinon plus serieusement, content de voir que ce concert etait, comme d'hab, de grande facture. Moi personnellement je trouve que les morceaux de "Axe to fall" passent super bien en live. Un "Cutter" par exemple, ca te defonce une assemblee!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019