Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Lock Up - "Necropolis Transparent"

Lock Up - "Necropolis Transparent"
chronique Lock Up - Necropolis Transparent
7,5/10 0
Acheter Lock Up Necropolis Transparent sur Amazon

CD album CD album (40:31)

 

Style musical : 

Grind/Death metal

 

Année : 

2011

 

Tracklist :

1 - Brethren Of The Pentagram
2 - Accelerated Mutation
3 - The Embodiment Of Paradox And Chaos
4 - Necropolis Transparent
5 - Parasite Drama
6 - Anvil Of Flesh
7 - Rage Incarnate Reborn
8 - Unseen Enemy
9 - Stygian Reverberations
10 - Life Of Devastation
11 - Roar Of A Thousand Throats
12 - Infiltrate And Destroy
13 - Discharge The Fear
14 - Vomiting Evil
15 - Stigmatyr (bonus track)
16 - Through The Eyes Of My Shadow Self
17 - Tartarus (instrumental)

 

Label : 

Nuclear Blast

 

Lieu d'enregistrement : 

Backstage Studios
Dans le même style :
Ass To Mouth - Degenerate

OH MY FUCKIN’ GOD !! Ce que ça fait du bien de retomber dans la brutalité sans concessions avec une purée comme celle-ci ! Il y a des ‘’all-star bands’’ un peu à tous les coins de rue aujourd’hui et Lock-up n’est autre que l’assemblage de la fine fleure du Grind/Death : Shane Embury (Basse – Napalm Death), Nick Barker (Batterie – Brujeria, Dimmu borgir, Cradle of filth...), Anton Reisenegger (Pentagram) et Tomas Lindberg (At The Gates, Nightrage, The Crown...). A leur création (1998) ce fût Mr. Jesse Pintado (R.I.P) qui tenait la gratte et Peter Tägtgren qui poussait la gueulante !

 

Ne serait-ce qu’avec une base rythmique comme celle-ci, on est sûr de se prendre de méchantes rasades de blasts et autres claquements de basse visqueux dans la gueule. Les deux compères et fondateurs du crew s’éclatent comme des gamins le soir de noel, ça cartonne sans relâche et si on ne se concentre pas un minimum la densité de leur échange à juste l’air d’une bouillabaisse pateuse. Il faut dire qu’on est là pour du Grind bien poilu, aussi rafiné qu’un mollard qui cuit sur le trottoir, l’instrument de torture le plus efficace pour les tympans un lendemain de cuite... Entre le martellement mécanique  et sadique de la caisse claire, les descentes de toms mamouthesques (« Accelerated Mutation », « Tartarus »...) embourbées par des lignes de basse bien grasse, les premiers ingrédients sont bien réunis pour faire de ce Necropolis Transparent un hymne à la folie déstructrice.

 

De plus, il y a bien une ambiance malsaine qui reigne sur ce disque avec des riffs issue du Death metal bien sombre du début des 90’s, il faut dire que le jeu du gratteux est essentiellement inspiré de la vieille école et nous balance des plans très Death. Il enchaîne les riffs à en faire transpirer son manche, cette recherche de rapidité et de riffs lancinants nous renvoie vraiment dans une ambiance à la Possessed, Morgoth... à l’étincelle ‘’EVIL’’ quoi !!

Cependant, il y a toujours comme une aura de Hardcore qui flotte sur les structures de Lock-up, pas le Hardcore à casquette et au beatdown goudronneux, mais celui qui sent bon la sueur et la furie anarchiste ! Il faut dire qu’avec un Shane Embury dans les parages, l’ombre de Napalm Death ne peut pas être bien loin. Il y a pas mal de passages très rythmés, au tempo bien appuyé et avec la basse qui vient claquer sur chaque coups de grosse caisse, des morceaux comme « Life Of Devastation » ou « Vomiting Evil » sont de bons exemples du Grindcore à la Lock-up !

 

Quant au chant, il peut faire des amateurs comme il pourra en rebuter certains... Tomas Lindberg n’a plus rien à prouver, mais dans un contexte de Grind, un chant Death assez rétro comme le sien peut faire qu’on y adhère pas totalement. Les riffs étant eux-mêmes très ancrés dans le Death metal bien crû, la voix reste quand même cohérente, après ce n’est qu’une question de goûts... Car le style de Lock-up est bien de mêler la vitesse frénétique du Grind avec le côté poisseux et malsain du Death metal à papa, il en résulte donc une bonne substance faite de haine et de brutalité pure imprégnée de furie anti-religieuse, le tout éxecuté dans une atmosphère bien vaseuse et terriblement groovy !

photo de Domain-of-death
le 30/06/2011

Note des commentateurs : 8/10 (sur 2 votes)

Commentaires

Nekobibu

Nekobibu le 03/07/2011 à 00:10:46

IP : 86.70.212.60

Alors là, va vraiment falloir qu'on m'explique en quoi le chant de Lindberg sur cet album est "death retro", parce que je perds tous mes repères...

Crom-Cruach

Sa note : 8/10

Crom-Cruach le 29/09/2013 à 18:35:01

BEUTERIE !!!!!

korbendallas

Sa note : 8/10

korbendallas le 28/07/2014 à 15:32:51

Enorme album !
Pour Lindberg je comprends pas non plus ... son chant est juste parfait pour Lock-up aussi, abrasif et rugueux comme il faut !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 29/07/2014 à 21:32:35

SKITSYSTEM !!!!!!!

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

The Milton Incident - Innocence lost

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016