S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Lyzanxia - "Locust"

Lyzanxia - "Locust"
chronique Lyzanxia - Locust
7,75/10 0
Acheter Lyzanxia Locust sur Amazon

CD album CD album (47:34)

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

01- Prime Thrill
02- Underlie
03- Separate World
04- Light Transition
05- Parasitic Growth
06- The Clamp
07- Mind Tracker
08- Hundred-Story Moth
09- Tomorrow Died
10- Subhero Zero
11- Father Râ

 

Label : 

Listenable Records / Trepan Records

 

Lieu d'enregistrement : 

Dome Studio
Dans le même style :
Slovenly World - Between clouds and earth

Ça faisait un moment (4 ans exactement) qu’on n'avait plus entendu parler de nos compères de Lyzanxia ! Les frangins Potvin étaient sûrement très occupés entre leur side-project (One Way Mirror) et les productions du Dome studio (leur studio perso). Enfin bref, les voilà de retour cette année avec un nouvel album tout neuf et bien foutu !

 

Depuis 1998 Lyzanxia s’est affiché comme étant un des éléments moteur de la scène Thrash française, leur musique a toujours été très proche de la scène suédoise sur tous leurs albums (sauf celui-ci) produits par ce cher Fredrik Nordstrom (In Flames, Dark Tranquility, The Haunted...). « Locust » est cependant parfaitement ancré dans la lignée de ses prédécesseurs, avec les années le combo a parfaitement su se forger une personnalité remarquable dès la première écoute ! Ces racines scandinaves me font beaucoup penser à Darkane, avec des mélodies vraiment inspirées et également très limpides, le son suédois quoi ! Certains refrains vous tournent dans la tête, ce qui va en s'aggravant au fil des écoutes. C’est par exemple le cas sur des titres comme « Light Condition » ou « The Hundred-Story Moth » pour ne citer qu’eux ; car globalement la musique de ces bougres reste méchamment accrocheuse, même peut-être un peu trop mélodique parfois ; mais bon là, je cherche la petite bête... Dans l’ensemble Lyzanxia s’en sort bien et varie les plaisirs, avec des parties méchamment Thrash/death comme sur « Mind Tracker » où le chanteur nous offre un des rares passages gutturaux de l’album.

 

Bien que certains passages soient bien boostés (« Father Râ » entre autres...), ça reste plutôt minoritaire chez Lyzanxia. On a d’avantage de parties mid-tempo alourdissantes qui tâchent tout aussi bien ! La prod’ met d’ailleurs ces passages à leur avantage avec une basse bien vrombissante. La batterie a également un très bon impact notamment la caisse claire qui ressort particulièrement du mix. A ce propos, le mastering a été laissé à Björn Engelmann (Behemoth, Meshuggah, Rammestein).

 

Ce dernier effort est donc plutôt concluant, même si certains passages sont un peu plus mielleux que nécessaires... « Locust » est un bon album de Thrash bien inspiré et bourré de bonnes mélodies qui font du bien aux oreilles ! Lyzanxia tient le haut du pavé de la scène metal française et le montre une fois de plus avec ce cinquième album.

photo de Domain-of-death
le 31/05/2010

Commentaires

Toukene

Toukene le 01/06/2010 à 09:00:34

IP : 82.237.255.82

Un bon album, bien carré comme il faut qui sent bon la scandinavie. En plus c'est sympa, les groupes d'une telle envergure dans ce genre sont plutôt rares en France !

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Queensryche - American Soldier

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique OATHBREAKER + WIFE + THE RODEO IDIOT ENGINE au Ferrailleur à Nantes le 22 novembre 2016WHILE SHE SLEPS au Warmaudio à Lyon le 31 octobre 2016