S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Morne - "Untold Wait"

Morne - "Untold Wait"
chronique Morne - Untold Wait
8/10 0
Acheter Morne Untold Wait sur Amazon

CD album CD album (49:25)

 

Style musical : 

crust / postcore

 

Année : 

2009

 

Tracklist :

1. Eyes
2. Force
3. Machine
4. Seams
5. Twilight Burns
6. Untold Wait
7. Sorrow

 

Label : 

Feral Ward Records
Dans le même style :
Alkalys - A pack of lies

 

Expérience singulière que l’écoute de cet album de Morne… Pourtant pour ce qui est du style, autant dire que c’est ultra-balisé : crust dramatique avec  toute la panoplie du metalleux converti sur ma gauche, et postcore  instrumental étiré qui chiale sur ma droite. En clair, vous pouvez ressortir vos vieux NeurosisKylesaDimlaïa ou Catharsis, vous serez en terrain conquis ! Après, quand je dis que l’écoute de Untold wait est un moment à part, ça veut tout simplement dire que l’album est réussi, point barre. L’essence même du crust, c’est de refaire (si possible en mieux) ce qui a déjà été fait. L’essence du postcore par contre, c’est bien de dépasser les limites étroites du genre et de franchir un nouveau cap d’intensité. Et bien, pour Morne, c’est doublement raté… Et donc carrément réussi !

 

Coté crust, les bostoniens réussissent le tour de force de faire couler du sang neuf en intégrant du gros metal dans leur parties les plus violentes : rien que le riff de Force, second titre de la galette, nous rappelle furieusement Corporal Jigsore Quandary de Carcass… On a connu plus hardcore quand même ! De même, on retrouve quelques samples et habillages sonores disséminés tout au long des compos de Morne, ce qui, en plus des palm mutes et  des tapis de double, fait souffler un petit vent de fraicheur sur le disque. Coté postcore, et bien, c’est carrément l’inverse : déjà entendus mille fois, les envolées des bostoniens, épaulés par moult piano et le violon de Kris Force (la copine de la tribu de Neurot, oui), nous font ressentir un air de déjà entendu. Mais, une fois de plus, tout ça n’est pas pour me déplaire tant le résultat sonne bien. Je dirais même que ce petit coté traditionnel et poussiéreux va bien au groupe que j’aurais sûrement moins goûté s’il nous avait calé des passages à la Isis (pour ne citer qu’eux).

 

En résumé, pour un groupe qui sacrifie visiblement l’originalité à l'authenticité, Morne m’aura pas mal surpris sans pour autant m’avoir mis le coup de pied  au cul de l’année. Mais s’il y a une chose de sûre, c’est que je réécouterai leur disque avec plaisir. Au rayon des reproches quand même, un chant limite (crust quoi) qui se retrouve trop souvent noyé dans un reverb abusive… Et une pochette assez hideuse.

photo de Swarm
le 20/07/2010

Note des commentateurs : 8/10 (sur 2 votes)

Commentaires

Pidji

Sa note : 8/10

Pidji le 20/07/2010 à 10:14:58

IP : 80.13.242.208

Encore du même avis que toi Swarm héhé ! Un disque vraiment sympa, mais qui ne laisse pas de souvenir impérissable.

Pidji

Sa note : 8/10

Pidji le 24/02/2011 à 09:57:07

IP : 80.13.242.208

Réécouté hier, hâte de voir ce que ça va donner au Hellfest !

Swarm

Swarm le 01/07/2011 à 15:25:26

IP : 89.2.212.255

vu à Bordeaux le lendemain du Hellfest. Joli, carré, puissant mais bordel que c'est chiant quand même !

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Overkill - Ironbound

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas