S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Mouse on the Keys - "Sezession"

Mouse on the Keys - "Sezession"
chronique Mouse on the Keys - Sezession
8/10 0
Acheter Mouse on the Keys Sezession sur Amazon

CD album CD album (16)

 

Style musical : 

Jazz-core progressif

 

Année : 

2007

 

Tracklist :

1) Saigo no Bansan
2) Toccatina
3) RaumKrankheit
4) Sad Little town

 

Label : 

Machupicchu industrias/Denovali Rec

 

Lieu d'enregistrement : 

Japon
Dans le même style :
Panzerballett - Hart Genossen - Von Abba bis Zappa

Sezession est un 4 titres sorti en 2007, il fait l’actualité car ses auteurs seront en concert en France (à Lille, le 30 septembre et à Paris le 1ier octobre prochains).  Dans la jungle virtuelle des sorties d’albums et autres nouveaux groupes,Mouse on the keys trouve une place bien à part.

 

D’une part par l’instrumentation utilisée (2 pianos/synthés, une batterie, des cuivres), d’autre part par le délicieux parfum un rien passéiste des grandes formations Prog des années 70.  Ça y’est le mot est lâché, Prog (ouch). J’en vois déjà qui tentent de zapper cette page et de s’en aller relire les nouvelles chez All Out War. Pas de méprises, si les nippons affectionnent les ambiances en progression et les rudesses d’une maestria technique, ils conservent surtout le sens du feeling.

Saigo no Bansan, qui ouvre le disque, est un parfait exemple de justesse, de groove à taper du pied et d’émotions. Sur quelques notes plaquées de piano, la batterie démarre et emporte tout dans son sillage, dans un bel élan jazzy. Une vraie respiration. Le morceau bénéficie d’une construction comme a pu le faire King Crimson, puissance identique à instrumentation différente.

Toccatina qui suit et sans doute leur hit: toujours dans la maîtrise, les japonais se laissent aller à construire une mélodie pour un film imaginaire. Akira Kawasaki  (ça ne s’invente pas) le batteur laisse libre cours à son inspiration fun - le bonhomme est connu pour ses participations à des disques hip-hop et funkoïdes en ses terres.

 

Progressive, assurément leur musique l’est mais les formats sont courts comme si une urgence était sous-jacente dans chaque partie.  On pourrait penser à une musique improvisée, il y’a de l’écriture derrière (cf Raumkrankheit), rendant le tout assez addictif.  Clairement, Mouse on the Keys n’a pas choisi l’option la plus simple pour aller à la rencontre du public, mais entreprend néanmoins sur ce début-album un chemin des plus intéressants.

 

C’est Denovali Records qui s’occupe de la distribution des albums du combo tokyoïte, label qui gère les sorties de High on Fire, Celeste, Darkthrone ou les regrettés Daïtro. Gage de qualité supplémentaire. Soyez curieux !

photo de Eric D-Toorop
le 29/08/2010

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Unexpect - Fables of the Sleepless Empire

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique OATHBREAKER + WIFE + THE RODEO IDIOT ENGINE au Ferrailleur à Nantes le 22 novembre 2016WHILE SHE SLEPS au Warmaudio à Lyon le 31 octobre 2016