S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Pangora - "Pangora"

Pangora - "Pangora"
chronique Pangora - Pangora
4,5/10 0
Acheter Pangora Pangora sur Amazon

Maxi-cd / EP Maxi-cd / EP (19:24)

 

Style musical : 

Metalcore

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

01. Be real or be dead
02. Kingdom set ablaze
03. Doom's Legions
04. Darkness
05. The Way Of Death

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Alove for Enemies - Resistance

Il y a une telle redondance dans le metal moderne (ou plus précisément le ‘’metalcore’’) que ça en est presque fatiguant de tenter de découvrir de jeunes groupes, dans l’espoir de se prendre une bonne claque, ou simplement de se faire surprendre par une musique communicative qui fout la patate ! Les groupes actuels s’amoncellent dans un genre un peu ‘’fourre tout’’, ce qui au départ était original s’avère aujourd’hui ressembler à des groupes qui se caricaturent entre eux.

Comme partout il y a des bons (voir très bons) et leurs contraires (dont on n'entend pas parler très longtemps...). Le problème se situe entre ces deux extrémités, il y a un genre de "ventre-mou" qui doit représenter 75% du total et dont on ne sait en général pas trop quoi penser...

 

Voilà pour le coup de gueule du mec blasé des oreilles. Tout ça pour dire que Pangora se situe un peut dans cette moyenne là... Je dirais même la moyenne basse. La musique est sympa, ça se laisse écouter sans souci. On se situe dans un metalcore qui a quelque chose de groovy dans ses grands moments, le "flow" du chanteur peut faire penser (de loin et avec le soleil dans les yeux) à celui d’un Devildriver des premiers temps, le chant m’a également souvent rappelé les italiens de Stigma. Le reste sent bon l’inspiration Thrash, qui m’a même paru un peu rétro dans les riffs de gratte. Ceux-ci restent souvent assez clairs et édulcorent la musique à la manière des groupes de metalcore mélodique d’il y a quelques années, à l’époque où 3 groupes sur 5 citaient In Flames dans leurs influences principales.

 

Bien entendu ça s’énerve de temps en temps, ce qui fait d’ailleurs un peu bizarre car on change de personnalité d’un coup. Pangora peut se mettre à blaster sans crier gare, nous claquer des infra-basses suivies de leurs mosh-parts, mais encore une fois : ça ne fait pas de mal à écouter sauf que je ne vois plus l’intérêt de continuer dans cette voie aujourd’hui...

Il y a quelques années j’aurais sûrement été plus enthousiaste, car mine de rien le chanteur a un bon groove dans la voix et certains riffs sont vraiment bien dénichés, mais l’ensemble ne casse pas énormément de briques.

photo de Domain-of-death
le 14/06/2011

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Beheaded - Ominous Bloodline

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016