S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Ta Gueule - "Déstockage Massif"

Ta Gueule - "Déstockage Massif"
chronique Ta Gueule - Déstockage Massif
9/10 0
Acheter Ta Gueule Déstockage Massif sur Amazon

CD album CD album (21)

 

Style musical : 

Rock

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

1) Introduction
2) Mangez- moi les burnes
3) J’mourirai
4) Tricastin
5) Subutex
6) Sarsegiving
7) Barbamerde
8) Femme Féconde
9) Tendre matin
10) Nord sud
11) Le torcheur
12) Jonagym
13) Ta Gueule
14) Outroduction

 

Label : 

Autoproduction

 

Lieu d'enregistrement : 

Rhône-Alpes
Dans le même style :
Melvins - (A) senile animal

 

14 titres, 21 minutes. Clairement, on fera difficilement dans le Post-Rock contemplatif pour le coup.

 

Ta Gueule présente son « Déstockage massif » en bonne et due forme. Vous avez déjà remarqué la misère qu’ont certains groupes à trouver un nom valable que l’on retienne et un titre d’album mémorable. Ben là c’est fait. Ces gringos n’ont pas choisi d’investir dans une introspection profonde pour mettre en musique quelques maux et autres émotions. Juste 14 dragées bien plombées à délivrer en rafale dans ta tronche. Et punaise, c’est bon, c’est vachement bon se dit l’auditeur un poil maso qui déglutit l’ensemble.

Les gaillards se présentent sous la forme d’un All-Star Band de compétition si l’on se réfère à leur page myspace.  Y’a bien du Uncommonmenfrommars là-dessous mais bon, pas de quoi prendre des photos. Non, la tripotée de douilles qu’ont patiemment élimées ces briscards, a trempé dans le pus jus garage rock’n’roll sous speed. Sans doute, dans la grange de papy Lemmy et Tonton Blag Dahlia.

 

Ce jus grassouillet et bien portant a dégouliné dans les 90’s des plaques produites chez leur compatriotes de WEAK, GASOLHEADS, ou MAN MADE MONSTER tout comme chez SCREECHING WEASEL et THE BRONX par exemple. Oui « Déstockage Massif » est un album blindé de références. C’est aussi une signature. Les textes qui défilent aux travers de titres « légers » ; Mangez-moi les burnes, Tricastin, Barbamerde, Jonagym,…sont de petites perles de dérision assaisonnées à l’ancienne. L’argot est trituré, les verbes vociférés. C’est sans doute un plus indéniable à l’album. Le chant d’El Conservator est juste, arraché. Rien n’est laissé au hasard, sous la bonne humeur. Vous pourrez disserter, si vous le souhaitez, sur l’anamnèse de Subutex ou Femme Féconde (2’06 leur long song !) mais avant vous serez secoués par cette basse martelée et cette batterie sous amphét'.

En plus, ‘Déstockage massif ‘ est particulièrement bien joué. 

photo de Eric D-Toorop
le 28/07/2010

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

French Metal - La colère des dieux

COREandCO radio

Évènements

KICKING FEST 2016 avec LES SHERIFF, BURNING HEADS, GUERILLA POUBELLE, COOPER, NOT SCIENTISTS, THE DECLINE!, GAS DRUMMERS, THE BLACK ZOMBIE PROCESSION, FLYING DONUTS, HATEFUL MONDAY et d'autres les 24 et 25 juin 2016  à NimesToundra + BIEN À TOI + VALLEY au Gibus Live à Paris le 25 mai 2016GOJIRA & TOUMAÏ à La Belle Electrique, Grenoble, le 14 juin Cancer Bats à La Marquise à Lyon le 11 juin 2016