S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Talbot - "EOS"

Talbot - "EOS"
chronique Talbot - EOS
9/10 0
Acheter Talbot EOS sur Amazon

CD album CD album (43:42)

 

Style musical : 

Space Doom

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

1 - Threshold
2 - Cayenne
3 - Observer X
4 - Eos
5 - Combat Zen Speech
6 - The Van Of Pleasant Living
7 - Coach

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Domadora - Tibetan Monk

Après un EP Tundra qui déjà avait acquis mon approbation sans détour, je n'ai pas eu le temps de sortir la tête de ma pile d'albums à chroniquer que je voyais déja revenir l'album suivant, nommé EOS . Ah, quelle douce sensation que celle de retrouver la réalisation de promesses d'un EP à travers un album complet dans ses oreilles.

 

L'attaque de cet opus est pour le moins surprenante, avec son excellente accroche cinglante sur "Cayenne", totalement innatendue pour ma part. Belle surprise. Puis l'album enchaîne des passages plus planants où il apparaît que les deux Baltes maîtrisent désormais leurs nappes de synthés, avec cette touche personnelle qui n'est pas sans rapeller la froideur d'un panorama de l'arctique. Le début de "Observer X", ainsi que celui d'"EOS" sent littéralement l'ambiance gelée et immense de ces déserts de glace.

 

Etant l'un des rares groupes à se jetter dans la difficile mêlée du Doom cosmique (j'apelle YOB, S:t Erik et Ufomammut du Doom cosmique), Talbot relève lui aussi le difficile pari de rendre sa musique léthargique et intense à la fois. Et c'est un pari réussi, aucun doute là dessus. Les mélodies choisies ainsi que les riffs n'ont rien de commun, à la fois froid et processionnel, il s'agit là d'une véritable ode qui pourrait s'adresser à des dieux cosmiques des enfers glacés.

 

Du côté de la voix, là aussi on s'améliore : les grunts sont plus longs, avec un grain pénétrant, tandis que le bassiste tient haut ses gimmicks psychés planants. Deux voix de qualité, et mon choix porte plus sur la voix claire, avec des intonnations parfois innatendues mais qu'on sent recherchées avec application. Le son de basse lui aussi ratisse un panel bien plus large que sur l'EP précédent. Sans oublier les passages martelant comme c'est rarement permis sont à l'honneur, et je ne peux oublier de mentionner l'excellent "Cayenne" à ce propos.

 

L'émotion profonde reste à travers cet album que j'ai dû écouter une bonne cinquantaine de fois. Et cela, c'est une réussite pour Talbot, que d'avoir sû mêler autant de lourdeur, de profondeur, avec des mélodies fines et pertinentes. En somme, cet EOS est un pari réussi, et j'espère que cet opus servira de tremplin pour que ce groupe Estonien puisse apparaître plus souvent sur la scène. Car pour moi, ce groupe gagne à être connu et reconnu.

 

 

Achat ou pas achat ? Achat.

photo de Carcinos
le 07/01/2011

Note des commentateurs : 7/10 (sur 1 votes)

Commentaires

vkng jzz

Sa note : 7/10

vkng jzz le 13/01/2011 à 12:38:28

IP : 193.49.226.115

vraiment sympa ce disque, dans un ou deux disques ils seront vraiment au top !

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

FOGWAX : 2 CDs à gagner !

10 years Kicking Fest 2016 : 2 places à gagner pour le samedi !

Dernières news

Chronique au Hasard

Forceed - Idyl of estreya

COREandCO radio

Évènements

KICKING FEST 2016 avec LES SHERIFF, BURNING HEADS, GUERILLA POUBELLE, COOPER, NOT SCIENTISTS, THE DECLINE!, GAS DRUMMERS, THE BLACK ZOMBIE PROCESSION, FLYING DONUTS, HATEFUL MONDAY et d'autres les 24 et 25 juin 2016  à NimesGOJIRA & TOUMAÏ à La Belle Electrique, Grenoble, le 14 juin Cancer Bats à La Marquise à Lyon le 11 juin 2016