Giöbia - Magnifier (réédition)

Giöbia - "Magnifier (réédition)"
chronique Giöbia - Magnifier (réédition)

Magnifier est précédemment sorti en 2015, Heavy Psych Sounds et le groupe nous en proposent une nouvelle version avec une pochette différente, un nouveau mastering et un titre bonus. Il s'agit du 4ème album du groupe. Mais je découvre celui-ci via cet album.

 

Giöbia pratique un space rock très psychédélique, qu'on peut assez aisément rapprocher de celui des Californiens de Farflung.

 

S'il y a du chant ici, il est toujours lointain et c'est souvent plus une voix que vraiment du chant... sur le premier titre « This world was being watch closely » c'est d'ailleurs un sample de discours sur ce space rock mid tempo et dynamique. La voix est très lointaine et plutôt parlée sur le lent et lourd, « The pond »... La voix est tout aussi loin sur « The staind » mais presque chantée cette fois-ci, pour une chanson lente psychédélique et aérienne, on notera un solo de synthé très à l'ancienne mais au super rendu, ensuite le groupe accélère vers du mid tempo. Le rythmique, lent, lourd, répétitif qui vire à l'hypnotique, « Lentamente La Luce Svanirà », avec une fois encore une voix très, très lointaine, on ressort encore, entre autres bien sûr, 2 passages marquants : un solo planant de synthé très 70's et un passage en cordes acoustiques. « Devil's Howl » est lent mais assez heavy, le chant toujours lointain est aérien et trafiqué. « Magic Potion » est le titre bonus de cette réédition, il s'agit d'une reprise des Anglais de The Open Mind, c'est une chanson rapide teintée d'un certain groove (et bien évidemment le chant y est lointain).

 

Arrive ce qui devrait être le repoussoir ultime pour moi, un morceau de 15 min et instrumental par-dessus le marché mais le voyage proposé par « Sun specter » est tout bonnement prenant et hypnotisant, on est happé par ce titre, qui passe comme une lettre à la poste galactique ! On termine avec le morceau qui donne son nom à l'album, un heavy psyché avec pas mal de synthé.

 

Giöbia nous propose un grand trip via une musique captivante, hypnotisante, qui se vit, qui capture, qui se ressent et qui ne s'analyse pas trop. Une belle découverte dans ce style assez barré mais prenant !

photo de Papy Cyril
le 31/05/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019