1997 - On the Run

Chronique CD album (41 minutes)

chronique 1997 - On the Run
Voici un cd qui va à coup sur déclencher des mouvements de haine sur le site de la part de tout les allergiques à la vague émo et dérivée. En effet, 1997 est l'archétype même du groupe émo, le groupe où le chanteur a avec la mèche sur le côté, les mélodies niaises super proprettes sur elles et les paroles mélancolico-triste (non ne cherchez pas, ce mot n'existe pas). Pourtant "On the Run", second album du combo américain est super agréable à écouter et bon nombre de morceaux sont des pépites émo-pop/rock. Tout est fait sur ce cd pour cartonner, ce qui peut être également un défaut…

Ce qui est des mélodies aguicheuses et bien foutues le groupe excelle, avec des refrains super entrainant et entêtant. Un peu de neuf avec les instruments utilisés, plutôt variés en général, on y retrouve des cordes, de l'harmonica ("Sunset Beyond Black Clouds"), pas mal de petits samples. Bref, le groupe sent le formaté, mais tente quand même de se démarquer.

Côté musical, on est dans de l'émo-pop pur, avec des rythmiques implacables, guitares catchy et jamais trop dures à l'énergie rock. Les éléments typiques hérités des pères du genre comme les Get Up Kids, Taking Back Sunday ou autre Further Seems Forever.
L'originalité du groupe se fait surtout sentir au niveau du chant. Effectivement, le chant est partagé entre un chanteur et une chanteuse, qui des fois se répondent au sein d'un titre, ou alors chantent séparément leur morceau. Si le chanteur à un timbre des plus approprié au genre (c'est-à-dire plaintif et suave) très proche du chanteur de Dashboard Confessional, la chanteuse se la joue un peu trop chanteuse à voix (qui a dit Shakira ?!), surtout lorsqu'elle chante seule ("I'll Will Always Find You")…Cependant le contraste entre les deux voix ajoute un charme indéniable aux compositions.

Malgré quelques aspects négatifs (chanteuse avec un peu trop de voix, prod aseptisée…), peu de personnes pourront rester insensibles au charme que dégagent la plupart des titres, et les amateurs du genre seront comblés par des titres comme "One Track Mind, Four Track Heart" ou "January 19th" entre autre.

Bref, ce "On the Run" est un second album des plus convaincant pour le style pratiqué. Certes 1997 ne joue pas l'originalité folle et ça sent par moment la facilité. Cependant le tout est joué avec fraîcheur et sincérité, et l'efficacité est toujours au rendez vous.
photo de DreamBrother
le 15/07/2008

1 COMMENTAIRE

Biflam

Biflam le 21/07/2008 à 23:23:51

mais non on peut pas etre haineux apres avoir écouté ca ! non c'est pas mal, j'accroche juste pas trop la voix féminine mais ya de bonnes choses.. et puis je catégorifierais pas ca vraiment emo... enfin plus pop rock peut etre niveau voix, apres niveau instru ouais on dirait que ca navigue entre dead poetic et parfois thursday avec la touche country en plus

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements