Alcatraz - Smile now, cry later

Chronique CD album (38:00)

chronique Alcatraz - Smile now, cry later

Aaaaaaaaah ben voilà ! C’était pas compliqué quand même… Pourquoi nous prendre le chou avec toute cette mauvaise musique, tous ces faux départs, toutes ces reformations bancales - ah ben non, j’peux pas v’nir, j’ai cancer-là qui dure depuis 10 ans, j’dois m’soigner… Bon je viens mais pour la photo, alors - Ok, je vais prendre les baguettes quand même… Toutes ces entrées et ces sorties de scène pathétiques, un gobelet de bière à la main ou dans la gueule… Merde on veut du rock, nous !

 

Faut bien attendre la fin de l’année 2011, pour qu’un groupe, certes composé de vieux briscards, vienne nous délivrer sa première plaque incandescente sous les aisselles et plus sûrement dans nos pavillons tout échaudés. Ben oui, je vous cause des ricains là, car force est de constater que ce n’est pas brillant. Autant la scène hexagonale, européenne même, s’impose durablement, autant chez les grands frères, c’est plutôt disette… Ben quoi y’a plus l’ père Bush pour vous énerver, c’est ça?

20 titres pour moins de 40 minutes,  non ce n’est pas de Retox (à réécouter juste après celui-ci) que je vous cause. Alcatraz est un quintet qui nous vient de San Francisco, amusant, non ? Je vous dis, faut pas toujours chercher la petite bête… Apparemment, ces gaillards ont frayé avec Embrace The End et Set Your Goals, voilà pour la bio.

 

Smile Now, Cry later est une petite pépite de HxC pur jus bien franc du collier à piques. Les gonzes ne renient pas leurs racines Punk. Ça joue super bien et vite avec une basse rebondie et sautillante en guise de mètre-étalon, une batterie (entendue 10 000 fois) reconnaissable et savoureuse et des guitares syndiquées (on n’en fera pas plus). 20 titres et quasi autant de Sing-a-long pour tous vos feux de camps. Vous savez quoi ? C’est frais et ça fait un bien fou. Un album sans prétention, où chaque écoute en appelle une autre… Sans prise de tête.

Integrity, Indecision, et Terror font partie de ton vocabulaire, ce skeud est pour toi… T’as quarante ans, et toi aussi tu as pogoté il y’a 20 ans devant des gros ricains tatoués à bandana rouge… Ce skeud sera ton pécher mignon pour faire sursauter tes collègues au bureau. Enjoy !

photo de Eric D-Toorop
le 13/08/2012

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 19/08/2012 à 18:48:21

Je bosse pas dans un bureau mais je correspond sinon aux trois dernières lignes: MIAM !!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements