Ankou - Titres divers

Chronique mp3

chronique Ankou - Titres divers

- Jeff, qu’est-ce qu’on avait dit sur le Black Metal? - Oui je sais, chef, mais, là je ne pouvais pas résister. - Bon, on va dire que pour cette fois, ça va aller. - Merci chef, vous êtes trop bon. Et concernant ma demande pour sortir de ma cave pour aller prendre l’air ? - …

- Chef? Cheeeef? Cheeeeeeeeeeef? Un projet qui s’appelle AnKou (dans la mythologie celte, il s’agit, pour faire simple, d’une personnification de l’un des serviteurs de la mort, armée d’une faux dont la lame a été montée à l’envers) ne pouvait qu’attirer mon attention.

 

L'ankou par Gwendal Lemercier

 

Sa première manifestation discographique remonte aux débuts de 2017 avec la publication de ses premiers morceaux sur Bandcamp et Soundcloud. One-man-band français, mais pas breton (voilà pour les informations biographiques que j’ai pu glaner), il publie régulièrement depuis sur ces plateformes, les titres à mesure qu’ils sont enregistrés, faisant fi des formats habituels, LP et EP, hérités de l’époque où les maisons de disques étaient le seul vecteur de diffusion de la musique. Pourquoi pas après tout ? Les artistes doivent rester libres vis-à-vis de leur création. Après tout, un peintre n’attend pas d’avoir un grand nombre de toiles avant de révéler ses œuvres ou d’organiser une exposition.

Au total, ce sont quinze pistes qui sont publiés de 2007 à septembre 2022, sur un rythme irrégulier. De ce fait, les productions varient d’un titre à l’autre, en restant toutefois d’une qualité au minimum tout à fait correcte. À mesure que le temps passe, on sent bien que le musicien maîtrise de mieux en mieux les outils d’enregistrement. Globalement, à partir de « 1984 - The Eyes Are Upon You », on peut noter une sorte de « professionnalisation » du son. Je vais peut-être passer pour un vieux con, mais je dois reconnaître que, même si je comprends et adhère à sa démarche, j’ai toujours été friand des albums, pas forcément conceptuels, dont le tracklisting a été réfléchi en suivant une dynamique et une certaine logique. Aussi bons et intéressants soient-ils, l’auditeur se trouve en présence d’une collection de titres. AnKou est porteur d’un Black Metal atmosphérique et expérimental. Pas besoin de pour cela d’avoir recours à des synthé ou des instruments traditionnels, le riffing suffit pour créer ces ambiances, Rapidement, Tahazu (Ordo Malum, The Anointing Maelstrom…) et Skyggefigurrer (Ordo Malum également), deux chanteurs nord-américains découvrent ses premiers titres et rentrent en contact avec lui. De là nait une relation qui aboutit à plusieurs collaborations. Leurs contributions sur les différents morceaux sont loin d’être anecdotiques et apportent une réelle plus-value qui contribue à la puissance de ces morceaux.
Les illustrations utilisées pour accompagner chaque single, les différents samples de discours / monologues de film, ainsi que les titres donnés aux différents morceaux indiquent que les textes d’AnKou n’abordent pas le Grand Satan Dans Les Bois et ne sentent pas la cendre encore fumante de Stavekirke, mais préfèrent des considérations sociales, un peu à la manière d’Ashenspire.

L’écoute, comme je l’ai fait, dans l’ordre de parution peut se révéler frustrante car il n’y a forcément pas de cohérence dans l’ensemble mais cette attitude libre de toutes contraintes de format est plutôt raccord avec les nouvelles méthodes d’écouter et d’appréhender la musique est à saluer. Il est à noter également qu’à mesure que le temps passe, les pistes gagnent en qualité en terme d’écriture, de production, d’exécution.

photo de Xuaterc
le 09/12/2022

3 COMMENTAIRES

8oris

8oris le 09/12/2022 à 09:07:20

Hyper intéressant cette histoire d'Ankou (et très belle illustration).

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 09/12/2022 à 14:46:26

Du coup, je vais faire ma raclette sur l'Ankou : folklore ou mythologie bretonne mais pas celte...

Xuaterc

Xuaterc le 09/12/2022 à 15:07:54

@Crom, il semblerait que cela soit un héritage des anciens celtes, mais je suis d'accord avec toi, il s'agit plus de folklore ou mythologie breton

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Sideblast - Flight Of A Moth
Hoax (us) - s/t
Chronique

Hoax (us) - s/t

Le 30/01/2014