Arkona - Vo Slavu Velikim

Arkona - "Vo Slavu Velikim"
chronique Arkona - Vo Slavu Velikim

Dans la foulée de Vozrozhdenie et Lepta, et malgré des albums souvent denses, Arkona en 2005 présentait : Vo slavu velikim ("A la gloire des grands"). 3e disque en 3 ans.

Un album qui allait marquer un petit tournant dans leur carrière.
 
Sans se révolutionner, les russes entreprennent une nouvelle démarche.
Un meilleur son, soit, mais l'abandon de cette ambiance générale dans le glauque.
Toujours metal, mais moins black, l'importance donnée aux flûtes témoigne d'une volonté d'entreprendre une musique un peu plus joviale, facile d'accès.
Peut-être les "trve" ont-ils eu du mal à suivre le mouvement.
Il n'empêche qu'Arkona monte une corde de plus à son arc pour un résultat fort intéressant.
 
La voix black n'est pas abandonnée, mais elle se fait plus rare. La grosse voix masculine est plus discrète qu'auparavant et n'arrive plus dans une ambiance lourde.
Les titres prennent alors des allures plus épiques, l'impression qu'une histoire nous est contée, tout particulièrement sur "Po Syroi Zemle"... Et ce n'est pas pour nous déplaire... Si l'on recherche le dépaysement.
 
Il y a par ailleurs de véritables tentatives comme sur "Tuman Yarom" qui, bien que minimaliste, pourrait être l'hymne du groupe. Sur cette piste s'expriment tout le charisme de la chanteuse et l'univers du groupe.
 
Capable d'alterner avec des morceaux plus speed, Arkona fait preuve d'une maîtrise qui lui échappait sur les deux témoignages discographiques précédents.
Au côté de ce que l'on connait (les chants d'oiseaux), débarque une guitare acoutique et ça, nous n'y étions pas habitués...
Plus de clavier dégoulinant, ni d'overdose d'accordéon/flûte, pas de jeu forcé dans le chant : le groupe tient là sa référence tout en nous donnant envie de chanter des "Laï Laï Laï" (maintes fois utilisés) à tue-tête.
 
"Festif, mais pas trop" pour un album finalement "Metal, mais pas trop" : tout est une affaire de dosage. Arkona tenait en 2005 avec ce 3e album sa référence pour aborder une nouvelle carrière boostée par une signature chez Napalm Records l'année suivante.
Sans être marqué par le génie (qu'ils exprimeront plus tard), cet album est le tournant d'une carrière, comme ça, mine de rien.
photo de Tookie
le 13/05/2012

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 13/05/2012 à 16:44:07

Pour moi cet album est celui qui a tourné et qui tourne encore le plus chez moi, un cran au-dessus des suivants pourtant excellents.
9/10

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

City Weezle - Lysergik Tea Party
Aube - Exilés
Chronique

Aube - Exilés

Le 29/06/2018