Arkona - Lepta

Arkona - "Lepta"
chronique Arkona - Lepta

Après un premier album que l'on retiendra pour sa fraîcheur languistique dans le monde du métal (ou en tout cas dans ma sphère personnelle), Arkona revient en 2005 avec Lepta.

Alors que le premier volet de l'histoire des russes avait laissé entrevoir de bonnes et de moins bonnes choses, on était en droit d'attendre une évolution de la part des slaves.
 
S'il y a eu évolution, elle fut lente.
Au niveau du son on ressort clairement gagnant. Moins froid, le son est bien plus équilibré et gagne en consistance. Quelque chose de plus massif sans être assourdissant : l'idéal dans le genre. 
Alors que se succèdent les plans mettant à l'honneur des flûtes locales et des accordéons de tous types, on entend également des claviers bien moins dégoulinants et dont l'omniprésence n'est plus aussi étouffante qu'auparavant.
 
L'alternance est par ailleurs un point sur lequel le groupe semble avoir travaillé. On découvre alors des passages aux allures traditionnelles (comme sur la 2nde piste : "A Tale About Anger") et  d'autres dans un  métal plus moderne et frontal.
Si le chant est clairement plus dur et agressif qu'auparavant, il s'est également affiné. 
Le chant dans le métal est une forme de "comédie", beaucoup l'accorderont, et ce "jeu" Masha l'a bien travaillé.
 
Niveau compos on se retrouve finalement avec un travail relativement proche de Vozrozdhenie. L'intrusion épisodique d'un chant masculin, ou des variations rythmiques avec des structures plutôt habituelles (intro lente / speed / solo / break / speed / conclusion avec des claviers) sont monnaie courante.
Néanmoins le groupe peut se prendre des airs épiques sur "Oi, to ne Vecher" ou jouer sur la longueur avec "Marena".
 
Lepta n'avait peut-être pas les arguments pour devenir un album mythique mais il imprime sur un support plus audible, moderne et maîtrisé que Vozrozdhenie... Les bases d'une nouvelle ère dans l'histoire du groupe.
photo de Tookie
le 13/05/2012

4 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 14/05/2012 à 12:25:29

Tiens au fait, sinon, pendant qu'on est là à causer joyeusement entre nous, une petite précision : des sources a priori bien renseignées (n'est-ce pas Coco?) me signalent que ça sentirait un peu la race pure et le manque de tolérance envers les civilisations à peau bronzée dans le lineup de ce groupe. Après je n'en sais pas plus, mais ça vaut le coup d'être au jus, histoire de préparer les pinces à linge au cas où...

Tookie

Tookie le 14/05/2012 à 12:33:42

Justement, je me suis renseigné avant de me plonger là-dessus et ce ne serait pas le cas d'après ce que j'ai lu et vu.
Il y a par contre un autre groupe du nom d'Arkona qui lui pue du cul ! Mais la distinction est facile : dans l'autre Arkona c'est du pur black avec que des hommes et leur carte d'identité est polonaise.

cglaume

cglaume le 14/05/2012 à 12:53:46

Oki !

pidji

pidji le 14/05/2012 à 13:46:25

Merci pour ces précisions Toukene !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019