Bak Trak - Voltage

Bak Trak - "Voltage"
chronique Bak Trak - Voltage

Et voilà que je vais vous causer d'un disque des années nonante... quoi encore ? Souvenez-vous des Prodigy, Chemical brothers, et plus encore Crystal Method, tous dépositaires d'un format Electro dansant fortement épicé aux différents poivres rock. Le Big Beat, énième sous-genre était né, surgit de nulle part, à l'instar de son pendant de salon, le Trip-hop. Oui, je vous parle d'une époque si familière et pourtant plus personne ne sait pourquoi, ni comment le genre a disparu.

 

Voisins de palier de Picore ou Ez3kiel, Bak Trak transgresse les froids à grandes salves de rythmes chaloupés, de chaleur presque organique. Voltage n'est pas un grand album dansant, certes, mais au volant la nuque s'agite tout au long de ses petites 20 minutes. Après quelques écoutes, c'est du côté des vétérans de Las Vegas que penche ce Voltage.

 

À l'instar des groupes précités, les vendéens abondent dans les ambiances cinématographiques. Si Strange days ou Matrix voyaient le jour aujourd'hui, ils pourraient être à coups sûrs dans les b.o des films d'action à gros budget.

Pas de minimalisme chez Bak Trak et encore moins de misérabilisme. Leur formule en trio est d'une belle efficacité.
Voltage s'écoute d'une traite et plusieurs fois d'affilée. Toujours cette chaleur bien tangible qui rend le groupe éminemment sympathique, même familier. Dans le genre, les belges de La DK Danse offraient eux aussi une lecture plus charnel du big beat, on ne peut souhaiter à Bak Trak de réussir à dépasser leur seuil de confidentialité après un tel ep prometteur.

photo de Eric D-Toorop
le 12/07/2014

1 COMMENTAIRE

pidji

pidji le 12/07/2014 à 20:26:11

Des années quatre vingt dix tu veux dire ? ^^

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019