Bergeton - Miami Murder

Chronique CD album (34:06)

chronique Bergeton - Miami Murder

Le nom de Bergeton ne vous dit certainement rien. Celui de Morten Iversen peut-être un peu plus. En revanche, si je vous dis Teloch, alors là, les Blackeux devraient lever un sourcil curieux. Et oui, si je vous parle aujourd’hui du guitariste de Mayhem, c’est parce qu’il est l’auteur en solo de ce Miami Murder, album de pure Darkwave, bien loin du BM radical et furieux pour lequel il est connu (Nunfuckritual, Nidingr...).

 

Construit autour d’un concept très 80’s (on imagine très bien Sony Crockett et Ricardo Tubbs en être les héros au volant d’une sportive de luxe comme celle dessinée sur la pochette du disque) Miami Murder se révèle être un album composé par un musicien doué, un compositeur appliqué et un producteur talentueux. La nuit tombe sur la ville la plus peuplée de Floride, elle devient le terrain de jeu des trafiquants de drogue, des prostituées et des tueurs. C'est cet univers décadent que Bergeton met en musique, à la fois flashy et sombre, dans un équilibre précaire. Le tout est parfaitement moderne dans sa révérence à cette décennie fantasmée.

 

On retrouve sur Miami Murder tous les ingrédients qui composent un bon album de Darkwave : sons de synthé recherchés, beats gras et dansants, sample de film / série, ambiances rétro-futuristes... Tout est là ; mais arrangé avec talent par un musicien dont les talents de composition ne sont plus à démontrer. À quelques moment, comme « Fort Apache Marina » (dont la mélodie n'est pas sans rappeler les jeux vidéo 16 bits de chez Psygnosis par exemple) avec son lourd riff de guitare, ou l'âpre « Demon », martial et dur, au feeling très NDH, le passé du musicien norvégien pointe son nez.

 

Il y a fort à parier que si Miami Murder n'était pas l'oeuvre de Teloch, je n’aurais pas laissé trainer mes oreilles dessus. Et j'aurais eu bien tort. Malgré un classicisme assez flagrant, ses défaut sont assez rares que ça soit au niveau de la production, du songwritting ou de l'exécution, et au final, on est en présence d'un album des plus solides.

photo de Xuaterc
le 23/01/2021

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021