Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Burn Down Rome - "Devotion"

Burn Down Rome - "Devotion"
chronique Burn Down Rome - Devotion
7/10 0
Acheter Burn Down Rome Devotion sur Amazon

CD album CD album (31:44)

 

Style musical : 

Hardcore

 

Année : 

2008

 

Tracklist :

01. Michael
02. Debauchery
03. Temperance
04. XO
05. Devotion
06. Apathy
07. Penitent
08. 11.11
09. Daniel

 

Label : 

Visible Noise
Dans le même style :
Strife - In this defiance

Burn Down Rome est un groupe tout jeune qui nous vient d’Angleterre, très peu d’infos sur ce groupe si ce n’est qu’en 2007 ils sortaient leur premier EP « Faith In Liars Faith In Thieves » qui m’est passé sous le nez. 2008 les voila déjà de retour avec un premier album aux envergures un peu plus ambitieuses joliment baptisé "Devotion". Après une agréable introduction post-hardcore instrumentale d’une minute du nom de Michael, c’est avec Debauchery qu’on entre dans le vif du sujet : le rythme s’intensifie, les guitares se font plus agressives, la voix se libère du silence et s’en donne a gorge déployée avec ce timbre déchiré très screamo dans l’esprit sur fond de punk hardcore hargneux. Mais le terrain qu’à choisi BDR est vaste, puisque de punk hardcore, vous vous retrouverez littéralement transportés dans des ambiances screamo, post hardcore, voir même rock n roll limite pop et parfois beaucoup plus calmes, mais toujours avec cette même hargne semée par ce timbre de voix qui je pense fera soit des émules soit vous rebutera complètement je pense. Très variés dans les constructions, les ambiances et les émotions mise en avant, les neuf titres de l’album aux titres simples et intrigants se suivent et ne se ressemblent pas et ne sont pas sans rappeler un certain esprit Hopesfall du début, avec son lot d’ambiances soignées aux intensités redoutables. Pour vous donner une idée, certains iront même à les comparer avec The Strokes pour leurs enchainement pop rock, Deftones pour le coté tourmenté, At the Drive In ou encore Incubus, ce qui fait au final une palette bien large et vous donne l’aperçu du potentiel de nos quatre londoniens. S’il y avait un reproche a faire, ce serait envers la qualité sonore pas toujours à la hauteur que je l’adresserais, même si cela ne gâche en rien la conviction présente dans leur album, juste que le résultat aurait pu être encore plus bluffant si les guitares et batteries avaient été mise en avant a leur juste valeur. Mais cet album renferme un potentiel qui n’est pas a négliger, Burn Down Rome feront sans doute reparler d’eux !

photo de Biflam
le 03/11/2008

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INDIESCIPLINE FESTIVAL : 2x2 places à gagner !

TANG : 5 cds de

Dernières news

Chronique au Hasard

Julia Stone - The memory machine

Évènements

tournée française Periphery + The Contortionist + DESTRAGE du 21 au 25 mai 2017 !  cc ALTERNATIVE LIVEINDIESCIPLINE Festival avec ED WOOD JR + DEAD SEXY + TAZIEFF au Petit Bain à Paris le 26 mai 2017