Byzantine - Oblivion Beckons

chronique Byzantine - Oblivion Beckons
Byzantine fait partie de la cavalerie metalcore de Prosthetic records ; et vous savez quoi, ils ont décidé de mettre du thrash dans leur jus ! Pourquoi pas, puisque le thrash reviendrait à la mode cet été. Une mode qui va sacrément rosser d' ailleurs.

N'ayant guère été attentif à leur précédentes sorties, c'est en oreille toute neuve (échange standard de la paire suite à une crainte de défaillance lors de l'écoute du pompeux Cavalera Conspiracy) que j'écoute ce CD.

C'est donc avec toute la modernité du son que byzantine attaque : grosse basse rebondie, batterie bien proprette sur elle, lorgnant vers le p'tit deathcore gentillet, et guitare qui t'enchaine du riff doucement saccadé à des soli tout mélodique : la sauce prends. Musicalement, c'est un mix entre Lamb Of God et DevilDriver. Le chanteur varie bien son chant, passant du léger growl aux vocaux un peu plus « evil » et hargneux ; c'est d'ailleurs dans ce registre que je le préfère : les passages en voix claire sont passables sans être toutefois inoubliables, mais encore un fois, on oscille entre Devildriver et Lamb Of God.

Bon d' accord, d'après ce paragraphe on n'a pas tellement envie de l'écouter ; et pourtant c'est pas plus mauvais que du God Forbid, ou du Lamb of God en plus metal et moins sudiste. Il y a quelques bon riffs, les solos intègrent peut-être un léger côté sudiste à ses mélodies toutes suédoises, mais vraiment rien de transcendant.

Ce qui gâche réellement le plaisir d'écoute, c'est ce son commun à 90% de la populasse metal-core. La production manque cruellement de cachet, et donne l'impression d'écouter un énième clone d'un groupe du genre.
photo de Sepulturastaman
le 22/05/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019