Computers Kill People - Destruction Derby

Chronique mp3

chronique Computers Kill People - Destruction Derby

La première fois que j'ai vu le nom de ce groupe francilien qui fête ses 10 ans cette année, je me suis persuadé qu'avec un nom pareil ça ne pouvait être qu'un groupe d'indus... Même si cela aurait bien fonctionné pour ce style-là, le quatuor évolue dans un rock alternatif qui penche de plus en plus vers le stoner et pour être franc on y complètement pour cet EP qui s'il ne sort que maintenant date de sessions qui ont déjà plus d'un an, à l'époque la basse était encore tenue par Tony qui a depuis été remplacé par Karin.

 

Au menu 4 titres qui vont sortir un par un sur le net (au moment où j'écris 2 sont déjà disponibles) pour un EP qui devrait (malheureusement) rester numérique.

 

« Doormat » le premier des 4 est un morceau rapide et énergique avec un chant de Loïc bien éraillé et l'ensemble rentre très bien dans les crânes, « Weight of Your Love » est mid tempo mais avec un nom comme celui-ci on devine qu'on a affaire à du lourd, je lui trouve aussi un petit côté power-pop bien efficace. Guillaume prend le chant principal sur le long « Dirty Habits », son chant est plus nasal que celui de Loïc mais passe très bien. Le morceau est assez rapide avec des passages un peu plus lents, mid tempo mais bien lourds... histoire de faire un peu le râleur, groupe aurait sans doute pu mettre une minute, une minute trente de moins mais en même temps la chanson n'est pas gâchée par sa longueur. Destruction Derby se clôture sur l'excellent « Nameless Mother » dont au moment de la rédaction je ne possède qu'une version que le groupe doit encore terminer mais qui montre vraiment un excellent potentiel, c'est un mid tempo qui tape fort et qui possède un côté entêtant tout à fait réjouissant, le chant est partagé entre Loïc et Guillaume ainsi que Medina Rekic ex-White Miles, actuellement chanteuse de Slicky Nerves, la version finale comportera même un couplet chanté par Karin.

 

Profitez de cet EP pour découvrir le groupe qui durcit ici un peu le ton en gardant une certaine accessibilité combinée avec une énergie revigorante.

 

On en vient à espérer une sortie physique qui serait amplement méritée pour cet EP... le groupe préfère toutefois se concentrer sur la suite de ses aventures musicales, que l'on attend de pied ferme.

photo de Papy Cyril
le 28/07/2020

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements