Condkoï - Albi Live... I Can Fly

Chronique CD album

chronique Condkoï - Albi Live... I Can Fly

Dans cette période trouble où le Français moyen découvre que la liberté d'expression (formule subjective qu'on aurait dû remplacer par liberté de la presse dans le cas concerné en janvier dernier) peut avoir un semblant d'intérêt dans un pays qui se dit démocratique, revenons sur les débuts de Condkoï.

 

Juste après la sortie d'Evilution, en 2003, les trublions de Condkoï sont en effet sommés par la ministre de la défense de l'époque, Alliot Marie, d’arrêter la commercialisation de la galette, garde à vue à l'appuie, pour une blague potache sur sa pochette : un glandarmerie sur une estafette de la maréchaussée.

Cette grognasse se voit finalement débouter de sa plainte au tribunal mais le mal est fait, menaçant l'existence du groupe. Pourtant les Punks ne se découragent pas et vivent encore quelques joyeuses et bruyantes années même si actuellement le combo sommeille épisodiquement au profit d' Opium Du Peuple. Au fait, pour les lecteurs peu calés en argot, le terme koï désigne, péjorativement, un membre des forces répressives de la République.

 

Albi Live... I Can Fly constitue ainsi un témoignage en vivant du combo, enregistré dans leur ville natale. Nanti d'un très bon son, ce live permet de saisir toute la puissance débridée du bouzin. Tapant dans un Punk Hardcore chanté en français ou en anglais, Condkoï a la particularité de comporter deux brailleurs bien énervés et un djembé en renfort de la batterie.

Fonçant têtes baissées, les Albigeois enchaînent les morceaux de bravoure, un florilège de leurs différentes prod et quatre inédits à l'époque. Au rayon des franches réussites, "La Blonde", ni plus ni moins que le meilleur morceau jamais écrit sur la fille de Jm LP. Car les keupons manient un humour grinçant qui, pour un peu qu'on distingue leurs textes, collent le smile. "La Complainte du Gros Dégueulasse" tire sur les bouffeurs de Mac Do et les capitalistes, se torchant avec la planète en bouffant avec les doigts. Midier des Dirty Fonzy fait aussi une apparition, les deux groupes étant liés par Opium Du Peuple. "Un Coup Pour Rien" nous brutalise bien comme il faut. En fait, tous les morceaux de l'album fonctionnent en mode hargne & rawk'n'rôll.

 

Ainsi, la bonne humeur vindicative et communicative de Albi Live... I Can Fly mérite amplement la note qui lui est donnée.

Et pour finir : la famille I Can Fly a deux fils. Connaissez-vous leurs prénoms ?

 

Abdoul, Yves

 

Voilà, j'y vais...

photo de Crom-Cruach
le 22/02/2015

4 COMMENTAIRES

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 22/02/2015 à 13:33:44

Si, il y'en a un dans la crew qui devait parler de ce disque, c'est bien toi.
Nice shot

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 22/02/2015 à 17:19:22

Merki !

Slobodan opium

Slobodan opium le 26/02/2015 à 00:11:27

Merci pour ce rappel et cette chronique. CONDKOÏ n'est pas mort, il se repose !!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 26/02/2015 à 22:45:11

Pas trop longtemps, j'espère.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021