Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Dead Cross - "Dead Cross"

Dead Cross - "Dead Cross"
chronique Dead Cross - Dead Cross
8,5/10 0

Acheter Dead Cross Dead Cross sur Amazon

CD album CD album (27:00)

 

Style musical : 

Crazy-core

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

1. Seizure and Desist 02:38
2. Idiopathic 02:42
3. Obedience School 02:49
4. Shillelagh 02:32
5. Bela Lugosi's Dead 02:33
6. Divine Filth 02:19
7. Grave Slave 01:59
8. The Future Has Been Cancelled 02:17
9. Gag Reflex 04:21
10. Church of the Motherfuckers 03:24

 

Label : 

Ipecac Recordings
Dans le même style :
Benighted - Carnivore Sublime

Ah ah ah ! Mais oui Mike Patton c'est de la bizarrerie, de l'insoutenable légèreté – apparente – et étrangeté musicale pour certain, Mr. Bungle, Fantomas, Moonchild, principalement. Parce que pas seulement. Faith No More, Tomahawk, Peeping Tom, Mondo Cane, ou ses nombreuses musiques de films, c'est du sérieux. Drôlement, il se retrouve avec Dead Cross sur un projet qui réunit les deux approches, de la bizarrerie sérieuse. Parce, même si on reconnaît toujours sa voix et sa façon de chanter, il n'est pas toujours responsable du projet et du résultat. Si Moonchild c'était John Zorn, et Tomahawk Duane Denison, Dead Cross c'est Dave Lombardo à la batterie (référence chez Slayer, Suicidal Tendencies pour le moment, ex-Philm), Justin Pearson à la basse (The Locust, Retox) et Mike Crain à la guitare (Retox). Oui, comme pour le EP avec The Dillinger Escape Plan auquel il prit le chant, et même si dans les deux cas il y apporte sa « Patton touch' », il n'est que pièce rapporté. Suite au départ de Gabe Serbian (The Locust, Retox). Donc si on reprend depuis le début, Dead Cross, c'est un projet avec des musiciens de The Locust et de Retox, qui à un musicien prêt sont les mêmes dans les deux groupes, le tout dirigé par le batteur metal de référence Dave Lombardo suite à sa sortie de Slayer et la mise en pause de son précédent projet Philm, pour cause de refus des autres musiciens à être produit par Ross Robinson, et qui en fait, sans qu'il soit au courant, continuent sans lui. Dead cross dû faire appel à un deuxième chanteur suite au plantage par le premier. Et un label d'accord pour sortir leur premier album, Ipecac records, le même qui a sorti les albums de Retox et The Locust, label de, Mike Patton. Dont la batterie du projet Fantomas était tenue par, Dave Lombardo. Alors bon, ceci explique cela, un projet déjanté, fun et défoulatoir, entre potes qui ont déjà des groupes déjantés et qui se sont fait plantés par des gens, sur un label tout autant déjanté. Et, au regard de la qualité des musiciens ici présents, touchdown, c'est sérieusement énervé et barré.

 

Quel effet Waou la batterie, Waou les riffs, Waou le chant, Waou les morceaux ! Hervé c'est bonnard pourrait dire des inconnus qui auraient un Hervé dans leurs fréquentations. Si nous sommes habitués à la violence et à la bizarrerie des autres, anciens et actuels, projets des zicos, j'ajouterais An Albatross aux souvenirs. La musique vient d'on ne sais où, elle est dans nos oreilles alors que l'on ne l'avait pas encore vu arriver, ça explose, ça crie, ça butte, et c'est déjà une nouvelle explosion du morceau suivant alors que l'on n'avait pas encore tout compris de ce qui venait de se passer. Oui ça fait punk rock déguisés en clowns à la fureur du grind. Et sévèrement armés. Ça. Le suspens complètement remanié. Dans ces 27 minutes (trois fois plus que l'album d'An Albatross, Pidji) réparties sur 10 morceaux (d'entre deux et quatre minutes), dans ce concentré de dynamite, on trouvera de la vitesse, de la très grosse batterie de tueur, un chanteur électrisé en courants alternants graves-aigües-rapide-lent, une reprise de Bauhaus, des breaks pointues, des mid-tempo (oui!), et même des passages posés, une grosse squeezing mosh-part, un millier de mélodies, du riff à tour de rôle thrash, metal, punk, hardcore, moderne, et même "old school"… On secoue le tout, et tel un lapin sortant du chapeau, une de ces approches vous accrochera au cerveau.

 

Un commentaire sur un réseau social, et c'était finement observé, disait que si les Dead Kennedys se formaient dans les années 2000, ils sonneraient comme Dead Cross. J'acquiesce. C'est tendu, le disque vous claque au visage. Et ce n'est pas n'importe quoi, ce sont de vrais morceaux. Pour d'autres albums, bien avant, on disait pareil, c'est pas comme ci, c'est pas comme ça, c'est trop court, il n'y a pas d'intro, c'est pas comme d'habitude… Tu es fan de doom, tu n'aimes pas Dead Cross, et bien tu n'as qu'à passer le disque au ralenti. Le doom est né avec des cassettes étirées qui passaient au ralenti (demande à Monarch !). Tu aimes la pop, tu n'aimes pas Dead Cross ? Gros fainéant, tu n'a pas été chercher bien loin dans les groupes de Pop. Tu es fan de Rage Against The Machine et tu n'aimes pas Dead Cross ? Si tu aimes Prophets Of Rage, ok là c'est une bonne excuse, sinon, tu as maintenant un super disque pour te défouler. Si c'est pour une autre raison, nous t'écoutons. Mais sinon, qu'est ce qu'il vous faut ? Ces gars ne veulent pas vous imposer une réforme de la loi travail, juste vous la décalotter (discussion sur l'écriture inclusive ici), avec amour. C'est donc à prendre ou à laisser. Mais ce serait vraiment con (discussion sur l'écriture inclusive ) de la laisser. « Enjoy your one and only existence », Lee Dorian.

photo de R.Savary
le 19/10/2017

Note des commentateurs : 7.3/10 (sur 3 votes)

Commentaires

Crom-Cruach

Sa note : 5/10

Crom-Cruach le 19/10/2017 à 12:12:21

Vite écouté vite oublié... encore un super groupe à l'intérêt proche d'une barrique de saumure.

toukene

toukene le 19/10/2017 à 12:26:00

Idem, je n'accroche absolument pas...

mcmetal

Sa note : 9/10

mcmetal le 20/10/2017 à 10:52:26

Génial cet album, du crossover thrash qui sort de l 'ordinaire, au moins c 'est pas comme municipal waste ,tu n 'as pas l 'impression d 'écouter toujours le même titre, et Patton est toujours un dieu

Margoth

Sa note : 8/10

Margoth le 27/10/2017 à 22:31:31

Au final, ce n'est pas plus mal qu'on n'ait pas fait double-chronique, on aurait juste ressasser la même chose en utilisant une forme différente ^^

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Solace Of Requiem - Casting Ruin

Évènements

WOODBANG Fest à Ensisheim le 9 décembre 2017Winterfall night III à Tours le 8 décembre 2017In Theatrum Denonium à Denain (59) le 13 janvier 2018INTERVALS + Polyphia + Nick Johnston au Ferrailleur à Nantes le 26 novembre 2017