Dredg - Live at the Fillmore

Chronique CD album (1:16:55)

chronique Dredg - Live at the Fillmore
Au bout de 3 albums, voici le premier disque live des DREDG qui pointe le bout de son nez. Même si au départ, il devait être accompagné d'un DVD (mais qui finalement a été annulé, ou reporté ?), je dois avouer que l'annonce de cette sortie m'a fait sauter au plafond : chouette, voyons ce que cet excellent groupe vaut en live !

C'est donc avec une impatience certaine que je lance cet album, qui démarre évidemment par une intro, intitulée "The Warbler", qui fait peur : le groupe se lance dans un délire électro rock fortement inspiré par MUSE, espèrons juste que le groupe ne prendra pas cette voie là pour leur prochain album. Heureusement, ça ne dure que 2 minutes et on rentre dans le vif du sujet avec "Bug eyes", deuxième titre de leur dernier album en date ("Catch without arms") et certainement un des meilleurs de celui-ci. Le son est nickel (même si pas totalement parfait), tout est bien audible, de la batterie (quoi que la grosse caisse aurait peut être mérité un peu plus d'attention) aux guitares, en passant par la voix : Gavin Hayes ne se fout vraiment pas de nous et assure vraiment, autant qu'en studio. Les aigus sont parfaitement gerés ("Ode to the sun", "Catch without arms",...) sans aucune fausse note, sa renommée n'est vraiment pas usurpée ici.

Leur rock atmosphérique et mélancolique est parfaitement retranscrit sur scène, et les magnifiques interludes ("Walk in the park", "The ornament", superbes) ne font qu'accentuer cette ambiance que seul le groupe connait le secret. A noter également, la présence de l'inédit "Stone by stone" qui rajoute un intérêt certain pour tous ceux possédant déjà les 3 albums des californiens.
Par contre, je suis déçu de la setlist, qui ne laisse que peu (mais alors, vraiment très peu !) de place à leur premier album, "Leitmotif" (pourtant exceptionnel, et je ne mâche pas mes mots). En effet seul les morceaux "yatahaze" et "90 hr sleep" sont là, qui terminent ce disque de la plus belle des façons avec des guitares mélancoliques à souhait, une trompette aérienne et une batterie qui accompagne le tout. Entre temps, on a bien sûr droit à tous les "tubes" (si je peux appeler leurs morceaux comme ça, étant donné qu'ils ne passent nulle part dans les médias), de "Same ol' road" à "Ode to the sun" en passant par "Of the room". Si je vous dit également que le groupe sait improviser, en modifiant plusieurs passages de leurs chansons, cela ajoute encore un plus indéniable à la qualité du combo.

Quand la plupart des albums lives proposés par les maisons de disques sont souvent insinifiants, il faut avouer que celui-ci est vraiment un "must-have" pour tous les fans du groupe. De plus, avec sa tracklist en sorte de "best-of" (même si encore une fois, il n'y a pas assez de titres de "Leitmotif"... D'ailleurs, comment ont-ils pu ne pas jouer "Lechium" ???), qui comporte même des inédits, il permettra à ceux qui ne connaissent pas encore ce groupe de le découvrir de la plus belle des manières, avec cet exercice en public réussi d'une main de maitre.
photo de Pidji
le 08/11/2006

1 COMMENTAIRE

Pidji

Pidji le 10/11/2006 à 09:51:21

Juste comme ça hein : il est à 6,56 euros chez amazon en ce moment, alors il serait dommage de s'en priver !!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements