Edguy - Hellfire Club

Chronique CD album (61:12)

chronique Edguy - Hellfire Club
Quel plaisir de retrouver les allemands d´Edguy, mais surtout ce cher Tobias Sammett, véritable homme d´orchestre, notamment sur son projet solo : Avantasia, sortit en septembre 2002 et qui est un véritable petit bijou... Bref, nous ne sommes pas la pour parler de ses projets solos mais bien de son groupe. Edguy nous offre un Heavy Metal a tendance speed de toute beauté, riffs accrocheurs, batterie super en place, mélodies accrocheuses et que l´on retient très facilement, avec des titres très puissants tels que We don´t need a hero, Children of Steel notamment. Les solis sont très bien joués, et ne laisse pas insensible. Les musiciens sont très en forme, et nous démontrent qu´ils ne sont pas des manches, et n´importe quelle compo de l´album est superbement interprétée, le niveau est mis haut, très haut.

Edguy n´omet pas son côté humoristique avec par exemple : Lavatory Love Machine. Edguy sait mettre a l´aise et cela se sent ! La production quand a elle est parfaite, elle est ni trop puissante, ni trop faible, bref juste ce qu´il faut pour accrocher l´oreille de l´auditeur, et ne pas le saouler.

En tout cas, Edguy nous a encore montré qu´il est encore dans la place, et est bien loin de tous ces groupes qui se clonent sans vraiment se détacher du lot, et surtout Edguy sait s´éloigner des sentiers battus du Heavy a tendance Speed, et surtout, ne refait pas les mêmes plans a chaque chansons comme les bambinos de Children Of Bodom. Pour finir, ce disque est pour moi une bonne surprise et les amateurs du genre auront plaisir a se ré écouter ce cd.
le 26/12/2004

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Calva - Sacrifice
Prong - Zero Days