Anorak + Kruger le 05/03/2010, La lune des pirates, Amiens

  • Anorak + Kruger (report)
  • Anorak + Kruger - photo1
  • Anorak + Kruger - photo2
  • Anorak + Kruger - photo3
  • Anorak + Kruger - photo4
  • Anorak + Kruger - photo5
  • Anorak + Kruger - photo6
  • Anorak + Kruger - photo7
  • Anorak + Kruger - photo8
  • Anorak + Kruger - photo9
  • Anorak + Kruger - photo10
  • Anorak + Kruger - photo11
Vendredi 5 Mars 2010.

18h : Il est temps de prendre la route et d'avaler les 70km qui me séparent d'Amiens pour revoir Kruger qui doit jouer avec Anorak en première partie à 20h30.
2 ans déjà que j'avais pu apprécier un de leur concert, à Béthune, en Février 2008 : un excellent souvenir...

20h15 : Je me présente à la porte de "La lune des pirates" accompagné de ma sœur qui va assister à son premier concert de musique agressive. Il y a déjà quelques spectateurs devant la salle qui se trouve sur un quai aux charmes nocturnes particulièrement envoutants dans ce froid d'hiver.
Mais les frissons me poussent à vouloir rentrer : la porte reste close...
Un homme dont la sympathie se lit sur le visage (ironie), déverrouille, et nous dit avec un sourire (très) bien caché "on ouvre à 20h30" et reclaque la porte au nez.

BIENVENUE EN PICARDIE !

Nous sommes maintenant une petit douzaine à regarder à l'intérieur, les organisateurs, bien au chaud...attendre des clients.
20h32 : les portes s'ouvrent enfin. On retire les places (à 10 euros pour deux groupes tout de même) derrière une vitre qui casse toute la proximité organisateur/spectateur, même si l'interlocutrice est sympathique (tout comme l'ensemble de l'orga d'ailleurs). Je découvre une petite salle et quelques marches sur lesquelles on peut s'asseoir dans une fumée d'ambiance abondante.
Je connaissais le fameux "quart-d'heure français" qui consiste à toujours commencer avec 15 minutes de retard.
Je ne connaissais pas les "trois quarts d'heure picards".
21h20, la salle se remplit tout doucement (40 spectateurs à peine) lorsqu'Anorak monte sur scène.

Peut-être est-ce le vendredi soir, peut-être est-ce la longue attente, peut-être est-ce normal toujours est-il que le groupe débute dans un calme bibliothecaire!
Après quelques vannes sur le nom du groupe (parka, blouson, k-way etc etc.) le groupe débute un show qui s'annoncera mi-figue mi-raisin.
Il y a certes de très bonnes compos que Swarm avait mis en évidence sur nos pages.
Mais, bien que locaux, les musiciens n'ont le droit qu'à de rares applaudissements à la fin de titres sur lesquels la mini-fosse reste immobile.
Pourtant le groupe joue vraiment comme Lack le faisait avec cet indétachable côté rock'n'core et un autre côté décalé. Par contre, la puissance chaotique n'y était pas.
De plus, il était parfois difficile de distinguer les musiciens derrière un épais écran de fumée.
Une dizaine de titres plus tard, et un public toujours aussi peu motivé, le groupe sort, avec un découragement presque lisible sur les visages du quatuor qui n'a pourtant pas grand chose à se reprocher : le son était bon, le jeu de lumières rythmé mais les compos peut-être difficile d'accès pour les personnes inhabituées.

L'avis de ma cadette : "J'aime pas trop. Et heureusement qu'on a vu la batterie avant le concert parce qu'après on ne l'a plus vue".
Et finalement, pour une non-initiée qui a une bonne vue : c'est logique. Pour vous qui lisez ces lignes, vous suivrez plus facilement l'avis de Swarm pour la question musicale.

Anorak retire son matériel, Kruger installe le sien. En 20 minutes, le temps d'une bière à 3 euros (...) plus tard : les suisses lancent leur show.
La salle est bien plus remplie, nous devons être une bonne centaine dans ce lieu confiné. Il n'y a plus autant de fumée. L'ambiance a du monter à mesure que les manches des tireuses à bière s'abaissaient.

Kruger sur scène, c'est toute la Suisse qui brise son éternel pacte de neutralité. Un triste stéréotype voit les suisses comme des personnes manquant de vivacité ?
C'est faux : c'est la force active.
Sur scène ça bouge, Renaud prend toujours ses postures improbables, chante dans tous les coins de la salle, dans le public, sur les marches où quelques uns ont préféré rester assis. Les musiciens bougent eux aussi, donnent vie à leur musique et réchauffent une salle qui était glaciale quelques minutes plus tôt.
On découvre alors l'efficacité du dernier album en live.
Le son, les lumières : tout est impeccable : les conditions sont remplies pour un bon moment.

"The ox" fait vibrer la salle avec une grosse basse
"Ammunition Matters" poursuit, "Anthem of pretended glory" avec son introduction qui est un pur bonheur tout comme "Returns of the Huns" semblent surpasser les autres titres.
Malheureusement on ne peut pas apprécier le jeu du batteur aussi varié que puissant, étant dans le brouillard artificiel.
Au fil des minutes, j'oublie de noter scrupuleusement la tracklist, emporté par un concert qui passe à une vitesse folle tant le chant est parfait, la musique plus qu'appréciable que l'on soit novice ou inconditionnel.
Il est 23h40, le groupe achève son 10e titre pour un concert qui a omis Built for speed et qui a effleuré Cattle Truck.
Ce n'est pas bien grave : c'était un excellent moment !

La fin de concert se fait dans une ambiance nettement plus chaude. Les spectateurs restent boire un dernier verre, le groupe toujours aussi accessible discute avec des fans plus "fans que jamais".
De mon côté, je discute avec Ludovic Leleu, photographe (entre autres) pour la salle "La lune des Pirates".
Ce sont ses réalisations que vous trouverez ci-dessous et qui traduisent bien l'ambiance de la soirée sur scène pour Kruger.
J'en profite donc pour le remercier d'offrir si poliment et rapidement son travail : le genre de geste qui permet de remonter dans mon estime l'ensemble de la population picarde.

L'avis de ma soeur : "Kruger c'était bien !".
Et si elle le dit, c'est que c'est vrai.
photo de Tookie
le 07/03/2010

Les photos

Anorak + Kruger le 05/03/2010, La lune des pirates, Amiens - photo1Anorak + Kruger le 05/03/2010, La lune des pirates, Amiens - photo2Anorak + Kruger le 05/03/2010, La lune des pirates, Amiens - photo3Anorak + Kruger le 05/03/2010, La lune des pirates, Amiens - photo4Anorak + Kruger le 05/03/2010, La lune des pirates, Amiens - photo5Anorak + Kruger le 05/03/2010, La lune des pirates, Amiens - photo6Anorak + Kruger le 05/03/2010, La lune des pirates, Amiens - photo7Anorak + Kruger le 05/03/2010, La lune des pirates, Amiens - photo8Anorak + Kruger le 05/03/2010, La lune des pirates, Amiens - photo9Anorak + Kruger le 05/03/2010, La lune des pirates, Amiens - photo10Anorak + Kruger le 05/03/2010, La lune des pirates, Amiens - photo11

17 COMMENTAIRES

Matt

Matt le 11/03/2010 à 11:49:12

Ton rôle est de faire une critique sur les groupes, pas de démonter les salles de concerts, non? Je te signale qu'il y a des règles de sécurité à respecter, donc désolé pour toi si tu te les gélais dehors, mais la salle ne peut faire rentrer les gens à tout va! De plus certe le prix de l'entrée était un peu élevé, mais je te signale qu'il y a des artistes et des intermittents du spectacle à payer!

Pidji

Pidji le 11/03/2010 à 12:02:03

J'imagine que tu dois faire partie de l'orga pour pas être content comme ça ? Je ne trouve rien de bien méchant dans ce texte, juste des constatations qui pourraient avoir lieu un peu partout en France.

Tookie

Tookie le 11/03/2010 à 12:53:49

Matt, j'ai organisé des concerts pendant des années en bénévole et j'ai même été payé pour faire ça pendant 2 ans : je suis donc parfaitement conscient des questions de sécurité et encore plus au sujet des intermittents et de tous les frais d'un concert (depuis la Sacem jusqu'au cachet des artistes, de l'ingé son, l'hôtel, le budget de la comm' etc.)
Mon rôle est de parler d'un concert dans sa globalité, c'est là tout l'intérêt d'un reportage, en partant de ma vision tout à fait personnelle.

En bref, je critique ce que je veux et tentant d'avoir un regard le plus juste possible sur les événements comme sur la musique : il appartient ensuite au lecteur de s'attarder sur ce qui l'intéresse vraiment.

Mais, pendant que "je me les gelais", il n'y avait que quelques personnes qui attendaient (10 maxi) et surtout une orga qui attendait et qui s'ennuyait. Je trouvais donc surprenant d'attendre bêtement plutôt que de remplir les caisses d'un bar fin prêt à nous accueillir et ainsi renflouer financièrement la salle.

Si tu considères que je "démonte une salle" alors que je signale la sympathie de l'ensemble de l'orga (sauf un mec), que je souligne l'excellente qualité du son et des lumières, que le photographe était super sympa et que, malgré un mauvais départ tout le monde est reparti avec le sourire, c'est que tu as lu le report en diagonale et fait une réflexion un peu trop hâtive.

mat(taw)

mat(taw) le 11/03/2010 à 14:41:44

Quoi tu vas nous chier une pendule parce qu'il se plaint d'être resté 3/4h dehors??? ptain t'en verras d'autre mon pauvre. Ravale ta pseudo-indignation, il ne vous a pas jeté l'opprobre il dit seulement qu'il a du poireauté dehors dans le froid et il n'accuse personne alors calme-toi... Qu'est-ce que ça aurait été s'il avait dit que toute la soirée était pourrie, j'ose même pas imaginer, tu lui aurais envoyé un colis piégé??

Tookie

Tookie le 11/03/2010 à 16:37:38

Pidji et Mat(taw).
Je ne pense même pas qu'il fasse parti de l'orga...
Un certain "Matt" n'avait-il pas commencé une série de commentaires sur la chronique de Brighton ?
Et si ce n'est pas le même, il verra de toute façon que son indignation n'a pas lieu d'être en relisant le reportage.

mat(taw)

mat(taw) le 12/03/2010 à 09:06:17

bah pidji voit les IP donc il pourra nous le dire. En tout cas, orga ou pas, faut qu'il pète un coup le bonhomme

Sam

Sam le 15/03/2010 à 08:39:07

Visiblement c'est pas contre Brighton qu'il en a, mais contre Toukene...
Ceci dit le "10 euros pour deux groupes tout de même" me surprend quand-même, vous êtes tous à râler parce qu'un concert coûte trop cher, même quand c'est 5euos, mais trouvez-vous vraiment que 10euro c'est trop cher?
Je t'assure que quand un groupe reçoit du Brie et un bout de baguette comme repas après 10 heures de route ça le fait pas trop. Surtout lorsque tu reçois juste de quoi payer l'essence... Je sais, la situation n’est même pas comparable avec les US ou UK, où la situation et encore bien pire, mais si vous voulez qu'une scène persiste, il faut en payer le prix... sauf évidement lorsque c'est la boîte qu'y s'en met pleins les poches, mais 100 pers. x 10 euros ça ne laisse pas beaucoup de marge après avoir déduit tous les frais...

Tookie

Tookie le 15/03/2010 à 09:23:42

10 euros pour 3 groupes ce serait super raisonnable ! Mais entre ma région le NPDC et la Picardie, tu vois nettement que la vie est plus chère dans la seconde et finalement, quelque soit le groupe ce sont les tarifs pratiqués par la salle et celles aux alentours...
Sauf que si tu prends 3 groupes :
-le premier local, qui n'est pas encore connu, qui vient jouer contre un pack : il se fait connaitre et joue dans de bonnes conditions : il est gagnant.
-Le second régional, un album au compteur pas encore connu de tous mais ça va venir (du même niveau qu'Anorak) que tu payes pas bien cher car du coin, et un pack.
-Un groupe d'envergure nationale voire internationale qui se prend le defraiement, le petit cachet et le logement
Au final t'as trois groupes pour le prix de 2, tu payes 10 euros plus facilement, une soirée bien remplie qui, si elle avait commencé a 20h30 comme prévu se serait finie à 23h30.
Quand t'achètes une place tu calcules : 5 euros par groupe. Si tu connais pas ou que t'aimes sans plus l'un des deux, ça fait cher. Si tu payes environ 3.50 euros par groupe, tu te dis que tu ne te fais pas voler...
Et dans tout ça la salle gagne des spectateurs, des buveurs, une bonne ambiance et un peu plus de renommée pour la suite...
Y'a juste une réflexion commerciale à faire derrière. On est d'accord, "La lune des pirates" n'a pas fait l'affaire la plus rentable du siècle ce soir là, mais elle aurait pu la rendre plus attrayante (je dis ça histoire de démonter la salle) :p

sepulturastaman

sepulturastaman le 15/03/2010 à 13:15:29

je pense que dix euros pour deux groupes dont un international (ne l'oublions pas) c'est pas scandaleux et faut que tout le monde vive, après faut voir la qualité du son, et le climat de la salle. Par contre 3 euros la roteuse n'importe ou c'est trop chère, que ce soit au troquet du coin, au bar d'un resto/hotel, d'une canette de biere de luxe dans un hyper/inter/super.
Pour en revenir à l'histoire du prix des places vous qui habitez relativement prés de ville importante ça peux vous sembler chère (vu que logiquement même s'il n'y a pas profusion de concert rock/metal) mais pour un bouseux comme moi c'est plus que raisonnable, hint/ezekiel vont prendre 10€ pour les abonnées et 15€ pour les autres d'accords la salle est neuve et bien certes y aura Vuneny en première partie et mix dj en after (vous imaginez ma joie), pour leur concert au silex à Auxerre. Mais pour moi c'est soit ça soit je me tape 150 bornes pour monter sur Ris-pa (donc là v'la le prix de ta sortie hein) ou je descend sur Dijon (et crois moi ça me fais chier de claquer plus de thune en déplacement que pour payer une place au tannerie, ou à la vapeur).
Donc pour moi dix roro c'est pas inabordable.

Tookie

Tookie le 15/03/2010 à 19:12:48

Ha bah je suis radin ^^
Non mais je ne suis pas contre le prix, 10 euros pour une bonne soirée c'est rien, les gens qui vont en boite et qui payent autant pour un pseudo DJ de musique "boom boom" font pareil. Je dis juste qu'avec un groupe supplémentaire, ils auraient pu nous offrir une découverte, faire plaisir à un petit (et futur grand qui sait?) groupe et aux spectateurs pour pas un rond supplémentaire !
Pour la bière : ouais, pour dire ça toi aussi tu as connu le demi à 10 francs !

mat(taw)

mat(taw) le 15/03/2010 à 19:22:35

si 10€ c'est ta limite pour un concert avec 3 groupes dont un non hexagonal, un conseil: ne bouge jamais à Paris.

Tookie

Tookie le 15/03/2010 à 19:33:09

Je n'y compte pas ! Je ne vais à Paris que quand j'ai une place pas chère ou qu'Opeth a décidé de ne pas venir dans ma région :p
Je plains parfois les parisiens de ne pas connaitre ou avoir accès facilement au folklore provincial de certains petits festivals pas bien chers et plein de découvertes.
(Bon vous vous avez des concerts de groupes qui ne passeront jamais ailleurs que par la capitale...mais on ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre, le cul de la cremière et même celui du cremier quand on est gourmand).
Non mais je dois vraiment être radin. (ou très pauvre ou les deux)

SNAKe

SNAKe le 17/03/2010 à 21:49:25

Kruger c'est bien et c'est tout :)

Marie

Marie le 18/03/2010 à 10:23:25

D'un ennui cette review! Des propos cons et inutiles, des réflections pour pas grand chose quant à l'essentiel: la prestation des groupes, il n'y a rien d'instructif, d'objectif.
Heureusement que je connais bien les deux groupes car en te lisant j'ai envie de tout, sauf de les écouter.
Du bla bla.

Marie

Marie le 18/03/2010 à 10:35:14

Ah et puis oui , tu peux vérifier mon IP, puisque apparemment , on ne peut plus dire son point de vue sans être pisté dixit Mat(taw). Je ne te connais pas Toukene donc ce n'est pas contre lui personnellement, juste si tu écris une review , j'attends autre chose que de savoir qu'il caille, que les picards sont spéciaux, que ta bière est à 3 €...même ta description sur les concerts n'est pas aussi précise.
Vous pouvez vous lâcher, je ne reviendrai pas vous lire .;)

Pidji

Pidji le 18/03/2010 à 11:13:48

Non mais on s'en fout de vérifier les IP Marie, chacun peut donner son avis évidemment. C'est juste pour s'assurer qu'il n'y ait pas d'acharnement par une personne qui utilise plusieurs pseudos (ce qui est déjà arrivé)...

mat(taw)

mat(taw) le 18/03/2010 à 12:58:25

sans être pisté... ah ouais carrément. Y a une différence entre vérifier que 2 messages proviennent d'un même IP et "pister" quelqu'un nan? Mais bon, ça tu t'en fous puisqu'apparemment c'est plus rigolo de balancer un pavé dans la marre et de se barrer sans prendre en considération les réponses des autres.
Ah, et Marie: une chronique est faite pour être tout sauf instructif ou objectif, intrinsèquement, c'est un AVIS. Donc, sur le fond tu repasseras.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019