Elektric Geïsha - Art of K

Elektric Geïsha - "Art of K"
chronique Elektric Geïsha - Art of K

Sextet toulousain, Elektric Geïsha fait selon ses dires dans le "punk manouche" et en est avec ce The art of K à sa troisième production discographique.

 

Instrumental, il mêle avec énergie influences tziganes, pour faire court, et rock d'obédience punky, avec un certain panache. Des voix occasionnelles valorisent un "mix" déjà haut en couleurs, parfois bourru et, dans le même temps, subtil dans sa conception. On imagine aisément la clique du sud en situation scénique, où son mélange personnel fonctionne très certainement à plein, et le break electro/dub de "Gang bang Katana", second des quatre morceaux livrés sur cet EP, illustre bien sa capacité à manier les genres sans fauter.

 

Bien positionné entre finesse et "speederie", Elektric Geïsha crée la surprise, entre festif et sérieux dans le jeu, et met en lumière une scène toulousaine jusqu'alors peu connue. La technique est mise au service du collectif, les sons dépaysent et énergisent et on voyage dans l'agitation à l'écoute de The art of K, qu'on suit dans ses riffs durs ("Radioactive sashimi") comme dans ses sonorités issues de terres éloignées. Un chant n'aurait pas dépareillé et pourtant, la quasi-exclusivité instrumentale n'enlève rien à l'attraction de ce groupe singulier, qui en un petit quart d'heure et un improbable collage parvient à se distinguer.

 

Mention bien donc, aux six misiciens, soudés et inventifs, à l'univers qui plus est visuellement attractif.

photo de Refuse to keep silent
le 27/09/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Welldone dumboyz - White cunt hippie
Nehr - Nerfs
Chronique

Nehr - Nerfs

Le 13/02/2010