Entrenched - Preemptive Strike

Entrenched - "Preemptive Strike"
chronique Entrenched - Preemptive Strike

Entrenched? À part un titre de Bolt-Thrower, ce nom ne vous évoquera rien du tout... Logique, il s'agit de la toute première prod' de ce groupe qui nous catapulte en pleine poire un gros menhir de Grind Crusty à souhait... Sonnez trompettes, résonnez musettes, ça va vous remuer le gras! Authentique, grinçant et teigneux!

 

L'album s'ouvre sur une intro martiale aux forts accents Bolt-Thrower qui mettra tout le monde au jus, Entrenched ne gambade pas dans les petites fleurs et les rubans roses. On cramponne sa gatling et on file au cœur du champ de bataille où les armées du Grind Core rustique et massif et du Crust crasseux se mettent sur la gueule avec quelques divisions de Thrash promptes à dégainer la mosh part qui fait mouche. Pas d'pitité! Ça tape sec et l'on s'imbibe du feeling Old School qui habite l'album, on songe à un mix réussi entre l'ambiance bulldozer de Bolt-Thrower, la hargne primitive de Wolfpack et quelques rafales de Pretty Little Flower. Direct et sans compromis, Entrenched maîtrise bien son sujet, dès qu'on pose un orteil sur l'un des neuf titres de Preemptive Strike on s'agite, on secoue la caboche et on se sent comme à la maison. Certes, l'originalité n'est pas le sujet principal de la galette mais qu'importe; l'efficacité est au rendez-vous. La musique est accrocheuse, séduisante et ne tourne jamais autour du pot pour convaincre.

 

L'aspect le plus plaisant reste sans aucun doute le côté rugueux et grossier de l'ensemble, les riffs sont aussi simples que puissants, le batteur tape sans grande subtilité des rythmes saturés d'un groove Punk et les voix dégagent l'haleine fétide du Grind Core des cavernes, celui qui sent la sueur et la bière tiède, underground jusqu'au trognon! C'est brut et mal poli, Entrenched dévoile là une musique intense et sauvage... Et ma foi assez excellente.

 

Afin de ne pas sombrer dans les méandres d'un passéisme soporifique, Entrenched a eu la bonne idée de fourrer son beignet de quelques giclettes de Thrash Metal jubilatoire, on pourrait penser que la gamelle a été assaisonnée d'une pincée d'Anthrax d'antan ou de SOD... Ces petites gousses de Metal à papa donne aux neuf chansons un discret mais jouissif arôme de Engorged. Sans ces plans dodus et dansants, les trente six minutes passées sur Preemptive Strike paraîtraient nettement plus longues voire pénibles... Au fil des écoutes, on décèle l'ombre de la morosité qui vient nous grignoter les tympans... Il y a un je-ne-sais-quoi de pâlichon sur ce disque... Une infime mais prégnante carence en patate... Rien de bien méchant, mais... mais... mais...

 

Mais plutôt que de chercher la petite bête et de pinailler comme un péteux, on va juste se faire péter la soupière sur un excellent album de Grind Core séminal et viscéral!

 

Vivement la suite!

photo de Cobra Commander
le 09/11/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Timekiller - Bleed Out
Breach - It's me god