S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives
Bolt-thrower : chroniques, discographie, line-up, actus, etc.

Bolt-thrower

Bolt-thrower en bref

Accès direct

 

Infos générales

pays d'origine du groupe Bolt-thrower : Angleterre Angleterre

Tags musicaux :

#death

Line-up

# Barry "Baz" Thomson – guitare
# Gavin Ward – guitare, basse
# Jo Anne Bench – basse
# Martin Kearns – batterie
# Karl Willetts – chant

Discographie

  • - "In Battle There Is No Law" (1988)
  • - "Realm of Chaos – Slaves to Darkness" (1989)
  • - "War Master" (1991)
  • - "The IVth Crusade" (1992)
  • - ."..For Victory" (1994)
  • - "Mercenary" (1998)
  • - "Honour – Valour – Pride" (2001)
  • - "Those Once Loyal" (2005)
  • - "Live War" - Live (2015)
  • - The Best of Bolt-Thrower (2016)

Bolt-thrower

Biographie

Bolt-thrower est un groupe ou artiste anglais, qui a été chroniqué 5 fois sur le webzine.

Style musical pratiqué, en quelques mots : death

Chroniques du groupe / artiste

Bolt-thrower - Those once loyal (2005)

Bolt-thrower - Those once loyal (2005)

Affûtez les baïonnettes, graissez les rangeos, Bolt Thrower nous revient après quatre ans d´absence. Le déserteur Karl Wiletts revient au camp pour servir de nouveau dans les rangs de la machine de guerre anglaise. Celui-ci fut remplacé (sur Honour Valour Pride, précédent acte guerrier de nos cinq militaires) par le mercenaire Dave Ingram, rendu ici à la vie civile pour raison médicales. Lourd, puissant, massif: voici en trois mots les principaux critères de ce skeud. Voix profonde et caverneuse (mais sans surenchère de growls massifs et autre beuglements de porc) laissant quand même entendre les ordres pour mener à bien une mission. Riffs de guitare en béton façon blockhaus, on a l´impression d´entendre un mur de guitares vous lâchant chaque riff comme une armée déversant sont lot de balles sur l´ ennemi; personne n´ y échappera. C´en est presque oppressant, comme si la chute de ce mur était inévitable et que l´on se trouve en dessous sans pouvoir s´extirper de ce guêpier. Même […]

> Lire la chronique

Bolt-thrower - Mercenary (1998)

Bolt-thrower - Mercenary (1998)

Après le monstrueux …For Victory , Bolt-Thrower accouche en cette année 1994 de rien de moins qu'un album essentiel du Death Metal : MERCENARY . Depuis War Master , les Anglais n'ont pourtant pas dévié d'un majeur de leur chemin inexorable fait de compos plus puissantes que les mâchoires de Fenrir.   Reconnaissable entre tous, le groupe se fait, ici, le pourvoyeur d'images guerrières comme personne. Le Jeu Warhammer 40 000 constitue encore la base du visuel de la Horde et l'album consacre des changements dans le groupe : fuite du label historique, départ du Sergent Whale à la batterie, ventilation de l'adjudant Van Drunnen dans un autre corps d'armée, retour du Capitaine Willets, lits au carré, chaussettes lavées, abonnement à White Dwarf renouvelé.   Pourtant la cohésion de la troupe n'a jamais été aussi évidente. Le mid tempo éreintant des Rosbifs nous accueille dès "Zeroed" , un hymne belliqueux absolu jusque dans les paroles du morceau commençant par le focus de […]

> Lire la chronique

Bolt-thrower - ... For Victory (1994)

Bolt-thrower - ... For Victory (1994)

Pas besoin de tergiverser, si vous possédez ...For Victory , vous avez entre vos mimines poisseuses et puantes rien de moins qu'un chef d’œuvre absolu du Death Metal du passé, du présent et du futur.   Oui, en regardant dans ma couille de cristal, j'ai vu que dans vingt ans, la plaque ne sera pas détrônée, confortablement calée, bien au chaud, à côté d'un Entombed (Wolverine Blues ?), d'un Death (Individual Thought Patterns ?), d'un Morbid Angel (Altar Of Madness ?), d'un Dismember (Indescent & Obscene ?), d'un Cannibal Corpse (Butchered At Birth ?) et d'un Obituary (Cause Of Death ?).   Je me suis fait défoncer la courge, il y a quelque temps lors d'un entraînement eastern... Et bien l'intro de cet album, c'est un peu comme avoir en face de vous un grand bâtard de rouquin tatoué (et tatoueur) avec une dane axe, un métis accusant 20 kil de plus que vous avec une lance de bâtard et un hersir (un bâtard de chef de guerre) dont vous ne voyez que le regard bleu acier à […]

> Lire la chronique

Bolt-thrower - The IV Crusade (1992)

Bolt-thrower - The IV Crusade (1992)

La Quatrième Croisade est une campagne militaire initiée à Venise en 1202. Elle a eu pour conséquence la prise de Constantinople par les Croisés et la création de l'Empire Latin D'Orient en 1204.   En voilà un thème bien guerrier comme il est bon, genre pour le contexte d'un album de Death. Niveau décorum, c'est du lourd aussi. Coller du Delacroix (L'Entrée des Croisés à Constantinople, 1840) sur une pochette d'album, oblige le groupe concerné à avoir les reins sacrément solides. Là, on cause de Bolt-Thrower les Ptits Loups, et plus précisément de leur album de transition entre le très bon War Master et leur chef d’œuvre absolu … For Victory . Donc, pas d'usurpation à l'horizon. Le faste de la déco est raccord.   Quand on rentre dans l'album, on constate, de prime abord, un énorme pas en avant niveau son. Les Anglais s'extraient définitivement de leurs restes d'underground bien collants. La prod du skeud nous mailloche alors l'intégralité de la tronche sans […]

> Lire la chronique

Bolt-thrower - War Master (1991)

Bolt-thrower - War Master (1991)

Remontant le temps suite à la chro (de mon regretté collègue Sepult') du "LE"  dernier album de la Horde anglaise "Those Once Loyal"... Car franchement (avec l'accent canadien de Céline, ça prend plus d'ampleur. Réessayez, vous verrez) chroniquer de BOLT-THROWER , ça fait pas hipster, quoi ! Surtout que les Barbares viennent de spitter. Là.   Bon déjà, pour les noobs, le blase du groupe de Coventry renvoie directement à une arme de destruction massive du monde du jeu débile et bourrin. Et puis : l'appellation BOLT-THROWER raisonne dans toutes les consciences collectives des anti-pop (I am Antipop. I'll run against the grain till the day I drop. I am the Antipop, the man you cannot stop... mais je m'égare.), comme un impondérable absolu. Avec une fille, à la basse, en plus.   De leurs débuts cradingues (deathpunk as deathfuck), Bobolt (appellation attendrie toute perso) possède, sur cette plaque, à la pochette « plus adaptée tu dégueules ta tripaille par la […]

> Lire la chronique

Articles du groupe / artiste

Aucun article sur ce groupe disponible actuellement.

Les 0 dernières News en relation avec Bolt-thrower

Aucune news sur ce groupe disponible actuellement.