Etno - souch'core

Chronique Maxi-cd / EP (19 minutes)

chronique Etno - souch'core
Introduction à la cornemuse, le son qui monte doucement… et sans transition, un beat de techno hardcore tout droit sorti d’un teckos, allié à des guitares saturées bien aiguisées. Autant le dire de suite, Etno vous capte dès le départ avec leurs petites différences avec le milieu metal / hardcore classique. Mais est ce que cela suffit pour pondre un EP qui restera dans les annales ?

Décortiquons tout ça : C’est vrai il y a des choses qui sont très bien senties comme ces beat techno, ou alors ces samples, comme sur le 2e titre Mastershooter qui pourra peut être vous faire penser au générique du célèbre jeu « Alerte Rouge ». Globalement, Le tout est bien ficelé, ça s’enchaine bien, sauf à certains moments ou cela peut paraitre un peu bizarre ou quelques peu désordonné. Cependant, malgré ces petites erreurs, Etno assure quand même bien musicalement pour une première livraison, on sent qu’ils veulent nous asséner de gros coups de massues à mélanges de metal, hardcore, et de leurs influences plus en rapport avec les musiques électroniques underground. Et dans une bonne partie de cet EP ils font mouche : le disque est parsemé notamment de moshparts bien senties, en plus des passages « hardteck-metalo-hardcore »... La voie apporte aussi son petit lot de bonnes impressions : elle est puissante, bien hargneuse, et alterne allègrement Anglais et Français.

Après viennent certaines choses qui peuvent déranger, comme certaines tendances à être un peu victime du syndrome Tagada Jones, avec des textes en Français bien hargneux, mais emprunts à une bonne dose de démagogie ( Natural Smokia ). Cela peut faire un peu passer pour un groupe ciblé « jeunes » … mais ça dépendra des gens. Une autre chose à noter est cette production parfois changeante entre les titres ( Sans foi ni loi ). Dommage car cela rend le disque un peu inégal sur la fin…

Au final pour Etno ? Un premier EP emprunt à quelques défauts, mais somme toute prometteur. On pourra retenir ce mélange metal/hardcore/techno bien senti, ici traité différemment que certains groupes s’y étant essayé (par exemple, certains passages peuvent faire penser au premier EP de Moshpit : Self-proclaimed kings of infamy… mais est radicalement différent de ce qui a été fait avec Follow The Looser, des même précités). On attendra donc avec attention le prochain disque en espérant que les petits défauts seront corrigés, et là, Etno risque bien marquer l’essai.
photo de JiBrest
le 15/01/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021