Fall For Rising - Test a Lion

Chronique CD album (22:43)

chronique Fall For Rising - Test a Lion

Quand un groupe sort un album intitulé Test A Lion, le lecteur s’attend à une chronique remplie de références félines et carnivores. Et vas-y que je regarde si l’album a du mordant...Et vas-y que je vérifie si les morceaux rugissent bien...
Et bien non! Je ne choisirai pas cette facilité car Fall For Rising vient d’Annecy, et ça, ça a aguiché mon oeil de régionaliste parce que je suis haut-savoyard. Je n’ai pas choisi, c’est comme ça et je n’y peux rien. Un pur crétin des alpes, né dans l’ambiance froide et humide de sommets hautains, biberonné à la grolle et dont le fond de culotte sent la fruitière d’Alpages. Et, foi de haut-savoyard, rien n’est plus fier sur sa région et ses produits qu’un haut-savoyard. Comme dirait L’Fanfoué: “C’est nous qu’on a les plus belles montagnes” (il a raison: qui irait troquer les Alpes pour les Vosges?), “C’est nous qu’on a la meilleure graille” (il est dans le vrai: qui échangerait une tartiflette pour un tournedos rossini?), “C’est nous qu’on a la meilleure gnôle” (il dit la vérité: qui hésiterait pour du Ruinard face à du Génépi). Et comme dit sa moitié la Fanfouaze: “Chez nous, y’a tout qu’y est mieux et c’qu’y est moins, bah ca n’en existe pô”. Et niveau scène hardcore, avec Fall For Rising, l’Fanfoué aurait été, une fois encore, fier comme un paon de venir de la “Yaute”.

 

Fall For Rising, c’est une bande de pôtes qui après avoir pas mal roulé leur bosse dans la musique ont décidé de monter un groupe de hardcore en 2018. Preuve d’une belle efficacité, le groupe n’a pas attendu bien longtemps pour nous pondre ce 6 titres. Et, preuve d’une belle maturité, ces 6 titres feraient pâlir bien des coreux parisiens qui se gaussent de leur "street credibility" musicale (entre autres).

Car quels titres! Cet album est à l’image de notre belle gastronomie haut-savoyarde: simple, efficace, lourde, délicieuse et roborative. Fall For Rising, c’est hardcore basique, puissant, sans futilités, qui poutre, envoie du diots et du gros.
Construction des morceaux hyper efficace ("Focus On The Rage" et ses leads de shredders complètement surprenants vu le style mais, bou diou, ca l’fait!), intro explosives ("Go Ahead"), refrains repris en choeur, chants scandés, passages parlés ("Hypocrisy"), chant hargneux in-your-face, c’est la régalade à tous les niveaux.

Et niveau musical, c’est du sérieux. Gros riffing bien efficace, classiques certes mais qui piochent (à gros coup de pelle) le meilleur dans pas mal de sous-genres du hardcore, parfois très new-yorkais, parfois plus street-punk, parfois plus beatdown. On trouve aussi ces grosses pêches de batterie qui t’en mettent dans la poire plus que la prune maison de l’Fanfoué. La basse excelle de son côté aussi bien dans l’hérissant que dans le plombant (on regrette que les compos ne lui laissent pas plus de place, parce que quand elle se fait soliste, ça le fait). Et surtout, grosse grosse puissance vocale que ce soit du chanteur ou des autres musiciens qui ne sont pas timides dans l’accompagnement. L’interprétation vocale sur "Test A Lion", plus qu’une leçon, c’est LA leçon. Tu es chanteur? Tu veux te lancer dans le hardcore? Alors, lance ce morceau, mets en boucle le passage de 01:07 à 01:23 et apprends!

 

Là où le groupe dénote et pourrait bien se faire une place sur une scène déjà bien chargée, c’est qu’il apporte au hardcore ce qui lui manque un peu parfois à mon sens: de la dynamique et de la finesse dans l’arrangement et dans les constructions. Mais là, je ne vous parle pas de finesse de fragile, plutôt de la finesse en mode schlass bien affûté qui tranche dans le gras. On ne s’ennuie jamais, tout est bien amené.

 

Malgré une voix très en avant (mais comme elle déglingue, ça passe nickel), le mixage est vraiment très bon et on ne peut que saluer l'excellent travail de David, qui est aussi le batteur du groupe. Comme quoi, il y en a à qui la double-casquette convient plus que bien. Ah mais attends..Le monsieur s’est aussi occupé de l’artwork qui, s’il n’est pas d’une originalité à couper le souffle pour le style, a un sacré joli niveau de bad-assitude (et j’adore la gamme de couleur utilisée) et avec, au moins, on sait à quoi s’attendre.

 

Fall For Rising a fini de faire ses armes et Test a Lion est un joli calibre, bien huilé et ces 6 bastos sont prêtes à tartiner. La comparaison est douteuse? Tant pis, car tout anti-arme que je suis, en voilà une dont je ne me lasse pas de vider le chargeur! Une véritable réussite et un gros coup de coeur.

 

On aime bien : un premier album? Sérieux?
On aime moins : ...je cherche encore...

 

 


P-S: En vrai, la Haute-Savoie, c’est froid, humide et à part les plats au fromages et la tarte aux myrtilles, la bouffe est à pleurer (le farcements...Sans déconner!). Et je ne parle même pas du pinard... Bref, la Haute-Savoie, à part la tartiflette, la montagne l’hiver quand il fait beau et Fall For Rising, aucun intérêt.

 

photo de 8oris
le 25/01/2021

7 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 25/01/2021 à 09:28:13

Pour la bouffe et le pinard, préférez le Jura :D

Freaks

Freaks le 25/01/2021 à 10:25:23

"Qui tranche dans le gras" c'est typiquement savoyard comme expression ou pas ? ;) 

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 25/01/2021 à 11:23:59

Tu es de la Yaute ou bien ??????

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 25/01/2021 à 11:27:09

Chant trop en avant et passage beatdown dispensable mais sinon c'est pas mal.

8oris

8oris le 25/01/2021 à 17:45:11

Je suis d'accord pour le chant trop en avant, moins pour les beatdowns.
Toute expression qui contient "gras" est potentiellement savoyarde (mais on peut remplacer "gras" par "diot") et comme d'hab, le lapin jaune a raison! :]

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 26/01/2021 à 09:24:22

Mouais... "Tantôt, le type se plaint de s’être fait arsouiller sous prétexte que j’l’ai traité de monchu. Il mérite un coup de grolle au cul": là on est dans du roots.

jeanetbi

jeanetbi le 07/02/2021 à 14:35:39

Mais c'est bon tout ça !!! 
Longue vie à FALL FOR RISING

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

Dezes - Permis De Détruire
Avion - Avion
Chronique

Avion - Avion

Le 17/04/2014