Fallaster - Disclosing

Chronique CD album (37:00)

chronique Fallaster - Disclosing

Fallaster est un jeune combo Lyonnais, officiant parmi tant d’autres dans le vaste créneau du metalcore, à tendance complètement mélodique, et essayant, parmi tant d’autres de tirer leur épingle du jeu. Certes nos compères ont déjà fait quelques apparitions en ouverture de certaines formations de renommée,  mais je crains que leur dernier album en date, Disclosing, ne laissera pas d’empreinte intemporelle dans le milieu.

 

Il est vrai qu’en France, le terrain est assez fertile pour un groupe de la sorte pour tenter la reconnaissance, mais on aborde ici un style musical un peu essouflé me semble-t-il, à moins que je sois complètement déconnecté de l’actualité... Enfin j’imagine qu’il y a toujours un public demandeur... Donc avec un peu de travail et de sérieux il doit être assez réaliste de pouvoir se faire une place de choix, reste à plaire à l’audimat...

 

Pour ma part je ne suis pas vraiment séduit, la musique n’est pas mauvaise en soit, notre chanteur gère plutôt bien son organe, même en l’élevant dans les hautes sphères, et le corps musical ne démontre pas de faiblesse particulière , même si la qualité de son ne leur rend pas forcément tout à fait honneur.. Niveau musical, le constat est assez rapide est clair : c’est sacrément répétitif, et toujours des looooooongs criiiis mélancoliques, plein de reverb', d’échos, et ça manque cruellement de pêche, même si parfois nos compères montent bien sur leurs grands chevaux, toutes percussions dehors !Mmais l’effet est court et ne suffit par forcément à revigorer les troupes ! On note quelques petits passages biens sentis, comme sur "Hear Me!" ou "Alike In the Distance And Difference", qui laissent entrevoir le potentiel du groupe à pouvoir se démarquer, et qui nous les montrent capables de créer quelque chose de plus engagé et plus personnel que ce recueil de mélancolie qui finit par lasser avant d’arriver au bout des 37minutes...

 

Cet album n'est pas si désagréable que ça, mais plonge irrémédiablement dans un oubli rapide, malgré une formation avec un potentiel plutôt intéressant ; reste en suspend la question de la passion et de leurs motivations.

photo de Biflam
le 04/02/2015

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 04/02/2015 à 18:52:25

Bien d'accord avec ta chro mais j'apporte une nuance : c'est super chiant.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

Lvl Up - Return to love
Voodoo Mansion - s/t