Fjord - Lives, lives

Chronique CD album (35:42)

chronique Fjord - Lives, lives
Il y a tant de groupes qui citent BOTCH comme influence que ça en devient rengaine. Malgré cela, il faut avouer que ça donne forcément envie d'écouter, surtout quand le groupe y ajoute COALESCE dans sa liste. C'est à la fin janvier 2007 qu'est sorti ce premier album de FJORD, qui réunit des anciens membres de WINTER SOLSTICE et THE TAKEOVER.

Au niveau influences, y a pas à dire, le groupe ne nous a pas menti : ça sent le BOTCH à plein nez, et on peut même y rajouter le côté hardcore chaotique de CONVERGE (en moins rapide par contre). Il y a également un côté NORMA JEAN qui ne me déplait pas, bref en vous citant tous ces groupes vous voyez où je veux en venir. Mais ne vous attendez pas à un simple clone, attention : FJORD fait les choses bien, et y met toutes ses tripes. Durant 35 minutes, ça hurle (le chant est d'ailleurs un peu trop linéaire, mais bon, c'est le style qui veut ça), ça joue déstructuré, et ça explose bien les tympans. La batterie est vraiment bonne, "Feeler" est là pour le prouver. Un titre en 2 parties n'avait d'ailleurs pas forcément besoin de l'être ("a] shape" n'étant qu'une série de larsens et de riffs annonçant "b]shifter") mais il faut avouer que dès que ça part, la violence est au rendez-vous. Le groupe ralentit le tempo sur "travail", mais ce n'est que pour repartir de plus belle sur le dernier titre, "Only time can tell", dont le riff de fin est tout simplement excellent et reste dans la tête un bon bout de temps.

Il est amusant de voir que le groupe cite ISIS comme influence, car sincèrement, hormis peut-être sur "Travail" justement ou "Dining with rats", je ne vois pas trop la ressemblance avec la bande à Aaron Turner... Non, le groupe est plutôt adepte des passages électriques bien destructurés, en y ajoutant même par-ci par là des effets de grattes bien sentis ("The vulgar"), ou en laissant "larsener" leurs guitares à la CONVERGE ("Yester year").

Vous l'aurez compris, ne vous arrêtez pas à la pochette plus que moyenne de ce disque et jetez vous sur la musique, vous allez passer un sacré bon moment avec ce "Lives, lives", qui reprends le flambeau d'un BOTCH qui s'est éteint trop tôt. FJORD est - je pense - un groupe sur qui il faudra compter dans les années à venir, tant leur potentiel semble énorme.
photo de Pidji
le 09/02/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021