Garga Pitic - Paraziták

Chronique mp3

chronique Garga Pitic - Paraziták

Alors voilà, j'ai encore craqué sur un groupe inconnu qui le restera peut-être mais pas à cause de moi c'est sûr.

Je veux bien avoir certaines responsabilités sur deux ou trois trucs qui touchent la planète, genre la disparition des mes proches cousins les Néandertaliens, mais pas celle de ne pas parler des Hongrois de Garga Pitic.

Ne me demandez pas ce que signifie cet obscure patronyme même gogole trad a buggé. Je m’attendais pourtant à une transposition du style « poisson grave et frauduleux », un truc qui veut rien dire donc... Et bien même pas, déçu je fus.  

Pourtant les ptits gars sont actifs depuis une dizaine d'années dans le milieu des distros et du fanzina hongrois et ont été membres d'un paquet de groupe du cru(st) par le passé (Iszonyat, Lépéselőny, Fegyelmező Részleg). Pas vraiment de la bleusaille donc.

 

Originaires de Székesfehérvár (Nord-est du lac de Balaton pour le Guide Du Crevard), les cinq de Garga Pitic pratiquent un D-Crust Punk rafraîchissant et assez fun, sans moquerie aucune de ma part. Dans cette scène où le plus grand sérieux est la règle, mise à part quelques exceptions comme Anatomy 71, les Hongrois pondent des compos qui, sans amuser la galerie par des artifices digne d'un Roucas ayant passé l'arme à droite (extrême), respirent la décontraction.

Bien sûr le style pratiqué ne prête pas à la franche déconnade, mais les gars ne se prennent pas le chou à se la jouer à qui va être le plus méchant. La preuve, ils ont ajouté à leur gros keupon clouté et grognon, une trompette qui, loin de choquer, amène une touche d'originalité et un peu de soleil dans un monde de brutes habillées exclusivement en noir. « Tant qu'y'a du noir, y'a de l'espoir mais c'est mieux s'y fait beau » comme dit le proverbe dogon.

On est loin du ska pouêt pouêt tout de même, les accélérations subite du batteur sont là pour en témoigner. Avec son compère à la basse, il forme un duo tenant la route même si parfois le rythme D-Beat blastouille un poil de trop à mon goût.

Gábor, le brailleur de service, possède suffisamment de coffre pour ne pas être à la traîne également, dans un style typiquement punk éraillé et débraillé.

Le son est bien sûr « made at home » et mériterait un chouia plus de muscles. Qu'importe, lever le coude ou lancer un pavé ne demande pas une carrure de titan, juste de l'entraînement.

 

Garga Pitic ne sera pas le chef de file de la Révolution, c'est sûr, mais constituera un noyau solide dans votre Black Bloc maison, pour péter deux ou trois vitrines au passage.

Et pour peu que le groupe mûrisse un poil, peut-être occupera-il un jour, la première ligne pour recevoir les lacrymos et les bastos en caoutchouc... à votre place bien sûr, espèce de planqué.

 

 

photo de Crom-Cruach
le 04/12/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Malmonde - Malmonde
Treponem pal - Weird machine