Garmarna - Förbundet

Chronique CD album

chronique Garmarna - Förbundet

Il y a peu sur un forum Metaaaaaaal, mais néanmoins ami, de votre site préféré (ne cherchez pas, il n’y a en qu’un), j’ai été accusé de n’écouter que de la « turbo-violence Grou Grou. ».

 

Par la présente, je m’inscris en faux.

 

Pour tout fan de Folk nordique, Garmarna est un palliatif parfait à la horde de clones de Wardruna.

D’autant que les Suédois ne pratiquent pas le même son que Forndom, Danheim ou nos Skáld de chez nous.

 

Que tous les dieux en soient remerciés au passage.

 

En effet, flirtant avec le rock, l’electro et le trip hop, Garmarna est en dehors des cases. Pourtant niveau crédibilité, les pionniers de Garmarna se posent là : le blase du groupe vient de Garm, le chien qui garde l’entrée du monde des morts dans la mythologie nordique.

Les invités sont également là pour renforcer le sérieux à accorder à l’entreprise.

Voyez-vous même : la populaire Maria Franz (Heilung) intervient sur "Två Systrar", Ulf Gruvberg (vieux briscard de la folk suédoise) pousse la chansonnette sur "Lussi Lilla" et Anders Norudde (multi-instrumentiste et luthier suédois de la formation Hedningarna) joue du moraharpa sur "Ramunder".

C’est d’ailleurs par ce morceau que débute l’album.

Un titre très classique pour la formation et qui permet de la reconnaître en quelques secondes. Des sons électros constituent l’intro alors que la voix inimitable d’Emma s’impose avec son phrasé aux R roulés caractéristiques.

La plage a l’avantage d’exposer la folk mélodieuse du combo mais toujours teintée d’une mélancolie inquiétante. Et aussi son aspect original : les touches électro complètent à merveille les instruments trad. En réalité, "Ramunder" est une ballade du XVIIIème siècle évoquant le puissant guerrier Ramund qui a combattu géants et empereurs.

 

Si Garmarna adoucit le fan de bruit, il demeure toujours un aspect très sombre dans sa musique. Ainsi, sur "Två Systrar", une sœur en noie une autre et utilise ses cheveux dans la fabrication d’une harpe qui, une fois achevée, chante les mauvais actes accomplis par la meurtrière.

Le dansant "Dagen Flyr" nous entraîne dans une sarabande, originaire d’une île estonienne de tradition suédoise, où on ne peut s’empêcher de regarder par-dessus son épaule. De peur de voir surgir quelques terribles choses.

L'envoutant "Sven i Rosengård" dépoussière une vieille et sinistre ballade suédoise. Une mère demande à son fils où il était depuis si longtemps, et pourquoi lui et son épée sont couverts de sang. Le fils répond d'abord évasivement, mais avoue ensuite qu'il a tué son frère et qu’il doit fuir le pays. Sa mère lui demande quand il reviendra. Quand le cygne deviendra noir, quand le corbeau deviendra blanc, quand la pierre flottera... C’est-à-dire : jamais.

La composition originale "Vägskäl" parle aussi de chagrin, de la perte d’un être aimé et des souvenirs qui s’estompent. "Lussi Lilla" tranche avec ses harmonies vocales et sa rythmique résolument moderne pour un conte plein de cruauté, également.

Garmarna est ainsi friand des aspects les plus sombres du folklore de sa contrée d’origine. Au milieu de tant de noirceur, l’éthéré "Din Grav" apparaît alors comme une touche de lumière précieuse.

 

Dressant un pont entre le passé et le présent, traversant les frontières musicales, la musique de Garmarna demeure toujours à part, passionnante et inquiétante.

photo de Crom-Cruach
le 20/02/2021

7 COMMENTAIRES

el gep

el gep le 20/02/2021 à 10:35:48

Waouh mais t'as vraiment plus d'une corde à ton arc Cromy! Même ton style d'écriture est métamorphosé, on ne dirait pas la même personne.
Et puis surtout: ça donne envie d'écouter la musique.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 20/02/2021 à 14:36:52

Waouh: merci beaucoup ! 

Seisachtheion

Seisachtheion le 20/02/2021 à 16:39:00

Hey les gars, ça va, ça va, trouvez vous une chambre !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 20/02/2021 à 16:50:46

On te réserve aussi un boudoir à la Kehlsteinhaus par la même occasion ?

el gep

el gep le 20/02/2021 à 18:35:18

J'ai dit surtout "et puis surtout: ça donne envie d'écouter la musique", pas "ça donne envie de serrer le Cromy", hein, raaah... j'te jure.

Seisachtheion

Seisachtheion le 20/02/2021 à 20:10:12

Promis ! Je me tais ! Ciao !!! 

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 21/02/2021 à 10:34:38

Mais non reviens !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021