S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Hacavitz - "Darkness Beyond"

Hacavitz - "Darkness Beyond"
chronique Hacavitz - Darkness Beyond
3/10 0

Acheter Hacavitz Darkness Beyond sur Amazon

CD album CD album (56:20)

 

Style musical : 

Black Metal

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

1.Terra Nihil
2.Deadream
3.Livskit
4.Darkness Beyond
5.Herejia
6.De Humo Negro y Ceniza
7.Time is Now

 

Label : 

Dark Descent Records
Dans le même style :
Nirnaeth - Splendour Of The Abyss

Voilà ce qui se passe lorsqu'on ne suit plus l'actualité d'un groupe pendant... oulah... 8 ans! En retombant sur ce groupe Mexicain il m'a fallu replonger dans sa discographie... outre un aimable Vengenza qui sentait bon le vieux Angelcorpse et un Katun franchement raplapla: Hacavitz n'a jamais réellement marqué les mémoires. Avec ce nouvel album, on (re)découvre un groupe métamorphosé qui a abandonné son fougueux passé pour faire dans le Black Metal.

Enthousiasme zéro.

 

Après avoir vérifié une bonne cinquantaine de fois que je ne m'étais pas emmêlé les saucisses et qu'il s'agissait du même Hacavitz que j'avais connu il y a fort fort longtemps,  je suis resté perplexe. Hacavitz a donc complètement délaissé son Death Metal aigre et teigneux pour aller trimballer ses espadrilles dans un Black Metal fadasse mollement inspiré par la scène Norvégienne. En se coltinant les 56 minutes de l'album, on pense à du Mayhem flasque, du Shining chiant (qui a dit "péonasme"!!!), du Taake creux et au fait qu'il serait grand temps que j'aille nettoyer mes carreaux... Car, en vérité je vous le dis, cet album est infiniment morne. Ca se veut "atmosphérique", c'est juste plat, insipide et complètement prévisible. Il est même très difficile de croire que ce sont les mêmes gugusses qui avaient fait partie de Disgorge, Ravager ou Blood Reaping... 

 

Bref, on va pas passer trois plombes à essayer de trouver des choses positives à dire sur cet album qui nous plonge au fond d'un abysse d'ennui. Le prod est sympathique, la voix rappelle parfois le Death Metal Européen du début des années 90... à part ça, c'est le néant absolu, sans relief, sans fougue, sans verve, sans vie.

 

C'est la platitude la plus stérile qui trône au sommet de ces sept chansons sans âme... Hacavitz ne vaut plus un radis... dommage pour eux, dommage pour nous.

 

M'enfin, libre à vous de cramer vos sous dans un triste navet.

 

photo de Cobra Commander
le 14/04/2015

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

The Outbreak Festival #1 : 2 pass 2 jours à gagner !

Impetus Festival 2017 : 4 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

The Algorithm - Polymorphic Code

Évènements

Moshfest #3 @ Secret Place à St Jean de Védas (34) les 12 et 13 2017  cc Tafeur TafMADBALL + UNFIT + FULL IN YOUR FACE @ Secret Place (Home Of Underground Rock) à St Jean de Védas (34) le 2 mai 2017  cc Tafeur TafImpetus festival 2017 du 5 au 8 mai 2017 à Belfort, Pays de Montbéliard et Jura Suissetournée française Periphery + The Contortionist + DESTRAGE du 21 au 25 mai 2017 !  cc ALTERNATIVE LIVE