Hint - Rareties of two Centuries

Chronique CD album (40:22)

chronique Hint - Rareties of two Centuries

Hint.

 

Lorsque les glorieuses nineties made in France seront disséquées et évoquées dans des pages – déjà prometteuses – Hint arrivera pile au milieu de la narration avec un gros point d'interrogation. Le même qui a prévalu à la sortie de l'inoxydable 100% White Puzzle. Entre les groupes cultes (Portobello Bones, Sloy, Les Thugs), les trop tôt disparus (Carn, Shout), les splittés-recomposés (Les Tétines Noires, Burning Heads), et des dizaines d'autres, Hint aura une double page inachevée.

 

En route depuis le milieu (hé oui) des années 90, le duo angevin, fort d'une poignée d'albums dont au moins 2 albums cultes 100% White Puzzle et Wu-Wei pratique un rock noise atypique, nourri d'influences et de mélanges parfois antagonistes. Aussi à l'aise avec le Bitches Brew de Miles Davis, qu'avec le Daydream Nation des Sonic Youth, Hint peut aussi se targuer d'avoir donner une vie aux flûtes et autres cuivres dans un univers industriel mortifié.

 

Depuis la sortie de Rarities of two Centuries (les 2 volumes), on lit chez nos voisins anglophones Legendary French Noise/Post-Punk Duo Hint, à longueurs de colonnes et c''est bien de cela qu'il s'agit même si c'est un peu court pour décrire leur univers. Hint est à la noise, ce que Daft Punk est à la musique électronique, un duo masqué par les écrans sur scène qui vulgarise une musique codée, formatée au point d'en créer une autre innovante.

C'est la grande force du duo, définir une propre grammaire dans les sons, les ambiances, les envies, les basses, les guitares rougeoyantes, le plomb et l'éther.

 

Dans leur milieu de narration, il y'a fort à parier que les protagonistes, s'esclaffent d'un – déjà ! - En effet, le temps n'a aucune emprise sur leurs albums et comme ils ont eu la bonne idée de n'avoir jamais déclaré la fin du groupe – même si chacun des deux est occupé avec d'autres univers – leur narration, elle, est intacte, - peu importe, si c'est sous la forme de 3 concerts par an, d'une relecture électro de leurs morceaux ou d'une nouvelle compilation, pas si Rarities que ça d'ailleurs.

Hint n'est pas toujours en mouvement, Hint est.

 

Sur le volume 1 qui nous occupe aujourd'hui, on retrouve es trois titres phares de leur collaboration avec Portobello Bones, trois reprises dont un sommet, la relecture de « Alleged » de Unsane. Au rayon inédit, le magistral « The Fish and the Fisher » perpétue le sens de la recherche si propre au duo.

Gran Kino se fond à merveille dans l'univers Hintien et en final l'appropriation des Young Gods en mode ambient est sensible et respectueuse.

 

Finalement, Rarities of two centuries est peut-être un bon moyen de rentrer dans l'univers de Hint.

photo de Eric D-Toorop
le 31/03/2021

3 COMMENTAIRES

el gep

el gep le 31/03/2021 à 11:02:07

Coquille: Miles DAVIS!
Sinon, jamais écouté Hint de ma vie, c'est grave Tonton Eric?

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 31/03/2021 à 14:24:06

L'essayer, c'est l'adopter ^^

Moland

Moland le 31/03/2021 à 20:12:04

Hint, 100% white puzzle, chef d'œuvre ultime. Il trône fièrement dans ma cédéthèque 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021