Infernus Serpest - Born Of The Fire And The Black Light

Infernus Serpest - "Born Of The Fire And The Black Light"
chronique Infernus Serpest - Born Of The Fire And The Black Light

Après avoir exploré les Amériques et passé le détroit de Magellan avec Tao, Esteban, et Zia le galion Core And Co est de retour au port avec dans ses cales le premier Infernus Serpest, un album garanti 666% pur Death Metal hirsute et massif! Rustique, couillu et old school à souhait... Hmmmmmmmmm!!!

 

Rares sont les oreilles Occidentales à avoir posé un pied dans la jungle Chilienne; c'est donc avec prudence qu'on part à la découverte de ce groupe parfaitement inconnu... Mais en déflorant la rondelle, on est vite séduit par ce qu'on y trouve. Une pure tartine de Death Metal à l'ancienne, une musique puissante et sévèrement burnée qui souffle sur les braises de la scène Old School. Les neuf titres dégagent le même arôme que les vieux Malevolent Creation qui auraient été trempés dans l'ambiance pâteuse des anciens Incantation... Mais ne souillez pas votre calfouette avant de savoir que Infernus Serpest a aussi caché dans son cartable quelques biscuits fourrés au Death Metal tel que l'Europe en faisant il y a 15-20 ans. On avance dans l'album en arborant un sourire niais, jusqu'à ce que l'on se fasse piquer les fesses par des riffs qui sentent le Obscenity d'antan et des plans qui semblent venir tout droit des Sinister de la belle époque!!! Tout y est: la patate, le groove, l'agressivité... On ouvre une fenêtre sur le passé pour y prendre un grand bol d'air frais loin, très loin des canons de la scène actuelle...

 

Nostalgique? Oui, mieux vaut l'être pour pleinement apprécier ce disque qui semblera bien poussiéreux aux oreilles pucelles... Infernus Serpest joue une musique vraie, une musique directe et massive sans compromis, une musique qui parfois se colore d'éléments plus tranchants, on tombe souvent sur des envolées bien hargneuses qui évoquent un joyeux mélange entre Nephasth et Funeratus... Mais le groupe n'en abuse pas et sait calmer le jeu avec des petites touffes de Totten Korps... Bien adipeuses et bourrues.

 

Voilà... Rien de neuf, que du vieux! Mais du bon gros vieux qui colle aux doigts! Une prod' en béton, une basse pendouillante, une voix puissante, tout est là! Une ambiance Evil, des riffs qui en ont dans le slibard et un batteur qui tape sur des bambous!
 

Pas la peine de faire un dessin: rien ne vaut le Old School Death Metal!!!
 

photo de Cobra Commander
le 29/02/2012

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 29/02/2012 à 11:54:06

Mon dieu, Cobra qui cite un groupe allemand (Obscenity) en référence : il va pleuvoir des sauterelles !! :)))))))))))))))))))))))))

Cobra Commander

Cobra Commander le 29/02/2012 à 12:15:39

J'ai jamais dis qu'en Allemagne il n'y avait QUE de la merde!




(je l'ai pas dis fort)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements