I've Learned - Heavy lie

Chronique CD album (15:17)

chronique I've Learned - Heavy lie

I’ve Learned est un combo hardcore berruyer, à ne pas confondre avec les anachroniques Bérurier noir. Appellation qui renvoie tout simplement aux origines du groupe, Bourges. La chronique s’annonce fifolle de bon goût. D’ailleurs, on pourrait peut-être instaurer un système de notation pour sanctionner la patte et l’effort humoristique des chroniqueurs.ses. J’ai peut être de quoi amuser avec mes vannes de merde qui font trop rarement mouche (t’as compris !? Mouche à merde !) Ouai je sais ! C’est pas à la portée de tous l’monde mais on ne va quand même pas niveler vers le bas. CoreandCo c’est avant tout l’élitisme culturel, une sorte d'avant-garde éclairée comme disait ce bon vieux social traitre de Vladimerde Ilitch.

 

Pour revenir sur I’ve Learned et son premier EP Heavy Lie, on peut dire que cette sortie, datant d’Avril dernier (désolé pour le retard et mon anachronisme pathologique), aura de quoi charmer les inconditionnels d’un Metal groovy, récréatif et survolté. Cet Ep dispose de tous les atouts et de tous les arguments pour convaincre. La technique et le feeling sont là, l’inspiration et l’énergie également. Les 5 morceaux passent aussi vite qu’une lettre de délation envoyer à la Gestapo sous l’occupation. Trêve de merditude mouchée ! Mouche à merde, Gestapo, la boucle est bouclée.

Heavy Lie c’est un vrai p’tit moment de rafraichissement hardcore, avec pour agrémenter le tous, des plans Trash, Néo et Beatdown. Oui oui tout ça sur un même EP. La palette est fournie en couleurs et en moyens d’argumentations. Les slides et les Palm Muting Badass sont monnaie courante, avec souvent pour impressionner un peu la galerie des harmoniques naturelles ou Dimbagées en contre point. Comme dirait l’occitano-normand qui sommeille en moi (oui je suis de partout!! comme Krav Boca peut le clamer sur l'excellent Barrikade), un EP tèkeunique exécuté avec beaucoup de tèkeunicité. Les trois musiciens de I’ve Learned maitrisent leur sujet et envoient une succession de cinq savoureuses friandises. Le chant est en place et fout l’ambiance jusqu’à même s’autoriser quelques coquineries et quelques écarts jubilatoires sur « Knockdown ». Un groupe qui joue pour le plaisir de jouer, s’en se prendre au sérieux même si ses cinq titres, eux le sont musicalement.

 

Un Ep donc à la cool, feelgood à souhait, à l’exception fait du break mélo sur « Redrum ». Seul moment où l’enchantement retombe pour laisser poindre du bout de minimalistes et trainants arpèges, un ton plus mélancolique. De courte durée, ce plan est totalement anecdotique par rapport au reste de l’Ep qui lui se veut efficace, catchy baby et dépoussiérant. Le riffing hardcore métallisant et le chant (en fait les p’tits cris d’oiseaux du chanteur) me font beaucoup penser à la référence Hardcore mélo du moment Stinky, ainsi qu’aux tontons de Black Bomb A. Dans l’esprit et pour synthétiser le propos, I’ve Learned c’est un hardcore métallisé de fifou, surchaud, un peu comme celui des charismatiques ricains de A Stray From The Path.

photo de Freaks
le 02/03/2021

3 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 02/03/2021 à 10:27:40

"Bérurier Noir", ou "les Bérus" spice de truandaille.

Freaks

Freaks le 02/03/2021 à 12:08:22

Oups! C'est pas une raison pour faire cette gueule patibulaire :p

Freaks

Freaks le 02/03/2021 à 12:10:10

Spice de Sagouin! ;)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021