Jucifer - If thine enemy hunger

Chronique CD album

chronique Jucifer - If thine enemy hunger
JUCIFER est un groupe atypique, tout d'abord car nous avons à faire à un duo seulement, guitare/batterie. Ensuite parce que ce duo sur scène est également un couple dans la vie, et qu'ils vivent dans leur van depuis plusieurs mois, à silloner les routes des Etats-Unis via leurs arrêts concerts. Après leur premier album "War Bird" (sorti en 2004), voici donc "If thine enemy hunger" qui débarque sur le label RELAPSE (déjà synonyme de qualité la plupart du temps) en cette fin d'année 2006.

Edgar à la batterie, Amber à la guitare/chant, voilà pour les présentations. Et ce qui est frappant à la première écoute, c'est qu'on ne remarque même pas l'absence de basse, ceci dû au fait que la dame utilise plusieurs amplis (basse et guitare) pour ressortir le son de sa gratte, avec donc des effets différents sur chacun. Ensuite, passons à la musique. Et là, difficile de coller une étiquette à ce groupe. Les 2 premiers morceaux sont très sludge/doom dans l'esprit, avec une rythmique vraiment très lente et un son très...Lourd. Puis on change d'univers, celui-ci devient plus édulcoré, plus "rock" tout simplement, avec des riffs limite "nirvanesques" ("Antietam", "Pontius of palia"). Il faudra attendre la qutrième chanson pour entendre Amber crier un petit peu, sinon la plupart du temps elle utilise sa voix de façon "sucrée" (pensez à SCARLING), ce qui contraste magnifiquement avec ces morceaux ultra lourds ("She tides the deep", "Ludlow",...). Certains titres sont même très pop FM (dommage d'ailleurs), comme "Hennin hardine".

De plus, le groupe nous gratifie d'un album complet avec 15 titres au total (ce qui est notable, en cette période plutôt propice aux titres longs mais peu nombreux). Et durant tout le long de ces titres, on oscille comme je vous l'ai dit entre calme et colère. Cela peut paraitre étonnant, mais tout ces mélanges de genres (doom, punk, pop, grunge, etc...) se marient finalement très bien. Et d'ailleurs le tandem le prouve une dernière fois avec les 2 derniers titres de ce disque, "Medicated" (très grunge dans les riffs) et "Led", tous deux calmes, très prenants et mélancoliques à souhait, un régal.

Avec tous ces albums de qualité qui pullulent en ce moment, on se dit finalement que l'année 2006 finit de la meilleure des façons. En plus, ce disque pourrait très bien être offert à quelqu'un qui n'écoute rien de très "rock" et qui voudrait se mettre au style ; là il en a pour tous les goûts, et en plus tout est de qualité. Comme on dit, "tout est bon dans le cochon". Hum, mouais pas terrible comme conclusion, désolé.
photo de Pidji
le 22/11/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

In Vain - Currents
Chimaira - Crown Of Phantoms