Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris

  • Ditz (report)
  • Ditz - photo1
  • Ditz - photo2
  • Ditz - photo3
  • Ditz - photo4
  • Ditz - photo5
  • Ditz - photo6
  • Ditz - photo7
  • Ditz - photo8
  • Ditz - photo9
  • Ditz - photo10
  • Ditz - photo11
  • Ditz - photo12
  • Ditz - photo13
  • Ditz - photo14
  • Ditz - photo15
  • Ditz - photo16

La Fête de la musique en plein mois d'octobre ? Que nenni. Cette modeste tonnelle installée sur un bout de trottoir, alors que le soleil automnal se couche sur la capitale française et que les terrasses des environs se remplissent  à l'heure de l'apéro, appartient à Balades Sonores, le disquaire du 9e arrondissement qui célèbre ses 10 ans d'existence et qui, pour l'occasion, offre à ses clients une série de concerts, dont celui, ce soir-là, des Anglais de DITZ en pleine tournée pour présenter sur scène leur tout 1e album long format, qui devrait plaire à celles et ceux tombés en pâmoison devant celui de Chat Pile, savant mélange entre Big Black, Jesus Lizard et Godflesh.


Le public de la Route du Rock a pu apprécier l'énergie folle que le quintette de Brighton déploie sur scène. L'équipe de Balades Sonores a placardé un peu partout dans les environs des affichettes annonçant la couleur :
"Chers voisins, ce mercredi 12 octobre, showcase exceptionnel de Ditz à 20h, ça jouera en extérieur sous la tente (formation de  5 musiciens), ça fera du bruit (toutes nos excuses pour la gène occasionnée), ça sera trop bien (ça va jouer fort et vite), fin du son à 21h grand max. Merci".


Ce soir, outre les afficionados qui ont effectué le déplacement, c'est tout le quartier qui va se prendre sa petite claque à grands renforts de décibels bien nourris. Adoubés par Joe Talbot de Idles, en pleine possession de leurs moyens, les membres déboulent de leur van, déballent leur matos, juste le temps de provoquer un début de concert de klaxons propres à la légendaire patience parisienne, avant d'enchaîner sur un sound check expéditif et d'ouvrir les vannes du wock'n'woll sans aucune autre espèce de préliminaire.


On nous avait prévenus, on ne nous a pas menti : ça joue vite et fort. Doté d'une forte personnalité, le groupe déroule le menu de The Great Regression devant un public conquis, des passants happés et quelques esprits chagrins troublés dans leur tranquillité quotidienne sans lesquels la fête ne serait pas folle, les forces de l'ordre se tenant en embuscade un peu plus loin. Il règne durant ce set expéditif et extrêmement intense une atmosphère de happening frappé du sceau de l'exceptionnel qui fait trembler le bitume, les murs et les corps, tout en collant un large sourire sur les visages des amateurs de post-punk noisy sur-vitaminé qui s'abreuve de moult influences parfaitement digérées. Tous savent qu'ils viennent de vivre un moment qui restera gravé dans leur mémoire. Le chat du disquaire, Pepito, semble satisfait de faire partie de ces happy few.

 

photo de Moland Fengkov
le 13/10/2022

Les photos

Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo1Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo2Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo3Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo4Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo5Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo6Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo7Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo8Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo9Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo10Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo11Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo12Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo13Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo14Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo15Ditz le 12/10/2022, Balades Sonores (disquaire), Paris - photo16

2 COMMENTAIRES

pidji

pidji le 13/10/2022 à 08:42:07

Et bien, ça avait l'air nettement plus ambiancé qu'à Orléans où je les ai vus il y a peu. Veinard !

Moland

Moland le 13/10/2022 à 09:11:24

Je pense que le côté insolite du lieu a beaucoup joué, car en vrai, ça sautait pas dans tous les sens, mais y avait une certaine tension positive, surtout avec la menace des forces de l'ordre qui débarquent. Ça m'a rappelé cette vidéo de Rage Against the Machine jouant au milieu des rayons d'un disquaire. Le genre de concerts que tu rêves de raconter aux petits enfants de toute ta famille. 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Gloosh - Sylvan Coven
Moonskin - Farewell