Kaets - Human machine

Chronique CD album (40:00)

chronique Kaets - Human machine

Qu'est Kaets
Une nouvelle signature Klonosphère. De quoi se mettre en mode Gilbert Montagné chez le disquaire en attendant de se mettre en mode Kangourou à l'écoute de la galette.

Malheureusement, même si tu as une vision périphérique pitoyable, tu n'as pas loupé la note à gauche de la page qui signifie un truc du genre : "bien mais pas top".
 

Kaets ça veut dire ? 
Qu'après une première piste introductive parfaitement dispensable,  de sons electro-spatiaux, on va se prendre une grosse dérouillée musicale.

Pour en arriver là le groupe n'est pas aller chercher hyper loin : dans les classiques. Du gros metal qui tâche, qui fait mal, joué avec énormement de conviction et appuyé par un son à faire des jaloux : voilà qui marque.
Evidemment, l'effet est encore plus fort avec le volume légèrement poussé.

Histoire d'apprécier vraiment le truc, j'me suis sacrifié les oreilles pour toi, le temps de quelques morceaux, et j'ai quand même l'impression que le batteur se fait particulièrement plaisir.
Autour de lui, de bien bonnes choses, et surtout quelques regards bienveillants portés sur le thrash ou même sur le hardcore sont portés dans un but purement punitif, pour toi, auditeur.

Si l'album est bien sombre, avec un son moderne, il est aussi rapide, puissant et violent. Une petite mosh-part s'est d'ailleurs (presque) cachée durant ces 39 minutes, sauras-tu la retrouver ? 
(Léger indice : elle est sur "Death" à 2min30).

Conscient qu'en ne faisant que du thrash/death,  le groupe allait vite tourner en rond, il s'est efforcé de varier un peu le chant ("My creation") ou de caler des riffs un peu groovy, comme leurs compères de label : Trepalium. Sauf que ce n'est pas aussi poussé et que ça passe un peu à la trappe si on jette une oreille à l'enceinte au lieu de la coller (Hormis sur "Fucking rain" sans doute dediée à tous les habitants du Pas-de-Calais).
Il y a d'autres tentatives sympas comme sur "The Last Dance" avec son atmosphère macabre (du coup j'te l'ai mis en écoute à gauche de la page).

 

Alors tout ça c'est très sympa mais c'est un peu dense, un peu linéaire malgré tout, et bien que cela déchausse les dents, on a quand même la sensation, malgré les efforts, que les tentatives d'originalité retombent vite à plat.
Cela n'empêche absolument pas de laisser parler le kangourou qui est en toi et d'opérer quelques rotatives grâce à ta nuque musclée, ce qui, en soit, n'est déjà pas si mal.

 

photo de Tookie
le 05/11/2015

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 05/11/2015 à 21:32:15

METAL ?? Moi qui croyais que seul Matt Pike en jouait...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021