Kilo - Kilo

Chronique CD album (27.46 mns)

chronique Kilo - Kilo
El Baron Brissetti, Hint, Sweetback et Sexypop ; voilà de quels groupes est issu Kilo, sorte donc de "supergroupe" angevin qui nous offre là sept titres de valeur, puissants et variés dans leurs contenu, même si une certaine puissance est bien évidemment inhérente à l'ensemble.

J'en veux pour preuve le massif puis rapide "Frantic" qui inaugure les festivités et convainc d'entrée, avec ses parties lourdes à souhait auxquelles succèdent des plages plus mélodiques ; puis ce "Golgoth 666" du même accabit mais qui, toutefois, privilégie l'option "puissance". "Groy" confirmant ceci en imposant, en plus, une basse bien présente et décisive. Pierre Kolko, habituel chanteur de Sexypop, s'avérant ici aussi parfaitement compétent pour le style développé par Kilo.
"Slow" tranche ensuite quelque peu avec le registre des trois premiers titres en offrant un climat nettement plus mélodique, plus atmosphérique, doté d'une certaine sensibilité et lui aussi probant. Puis on replonge dans une ambiance caractéristique de Sexypop sur "Place", excellente chanson incluant cependant, à l'approche de son terme, ces voix criées qui ornent le début du disque.
"Helmess" nous envoie, lui, dans des contrées plus directement liées au groupe initial de Pierre et a de plus le mérite de confirmer non seulement le très bon niveau, mais aussi la diversité de ce mini album. Lequel s'achève sur un instrumental assez aérien tout en gardant une lourdeur certaine, "Harry", apportant en outre la preuve que la réunion de musiciens issus de formations différentes débouche parfois sur de véritables réussites, comme celle-ci bien évidemment.
photo de Refuse to keep silent
le 07/11/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Ministry - Filth Pig
Mastodon - Leviathan