King Witch - Body of Light

Chronique CD album (59:00)

chronique King Witch - Body of Light

Les Écossais nous avaient éblouis avec leur premier album, Under The Mountain, le kilt entre 2 chaises speed et doom... Ils nous reviennent avec cette nouvelle livraison musicale à laquelle ils ont donnée corps, Body of Light.

 

La guitare de Jaimie lance le disque pour le mid tempo heavy et mélodique « Body of Light », porté comme il se doit par le chant de guerrière de Laura, on note ici une basse bien présente et active du nouveau venu, Rory Lee. « Of Rock and Stone » est lent et lourd, le chant de Laura y est assez mélodique, il est doté d'une accélération soudaine sur laquelle le chant monte, suivie d'un ralentissement sur lequel on a de l'orgue. « Call of the Hunter » est lui aussi en lourd, jusqu'à une cassure où il se transforme en mid tempo urgent... le long (plus de 8 min) « Return to Dust » commence avec une guitare claire très lente, qui va persister, le chant n'arrive qu'après 2 minutes, l'ambiance est sombre mais la musique reste assez claire (King Witch est un groupe spécialiste de l'oxymore, je crois), le chant de Laura y est assez nerveux... « Order From Chaos » avec sa guitare avec du flanger s’énerve peu à peu... le très long (on passe les 10 min là) « Solstice I / She Burns » est majoritairement très lent et lourd mais il est (bien sûr ? Bien sûr!) doté d'une accélération soudaine (qui arrive vers 8min30). Vitesse qui va persister sur le court mais speedé « Witches Mark » lancé par un solo déjà rapide, on note ici un break avec la basse en avant et une voix masculine avant un solo sur partie pleine d'urgence. « Solstice II » est un court instru à la gratte acoustique de moins de 2 min. On termine avec un autre gros morceau (qui dépasse aussi les 10 min) avec « Beyond the Black Gate », lent, lourd mais mélodique et sombre, mais qui possède aussi un très joli passage en guitare claire à laquelle vont s'ajoute un clavier puis du chant... comme de coutume on a une accélération cette fois vers du mid tempo.

 

Body of Light reprend la recette d'Under The Mountain sans en faire une simple copie, le mélange de lenteur doomy et des passages speedés est toujours aussi plaisant ainsi que le chant de Laura, puissant, varié et efficace.

 

Body of Light est disponible en CD et en double vinyle (jaune ou bleu).

photo de Papy Cyril
le 21/05/2020

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements