Last Train - What's wrong with me

Last Train - "What's wrong with me"
chronique Last Train - What's wrong with me

Je bloque sur cette pochette d’album depuis quelques minutes,  je ne réfléchis même pas à la signification, juste, je bloque. La plaque est en route, je pense que c’est la piste 3 qui va démarrer. C’est que ça a l’air bien huileux leur rock énervé, là.  Rhan, j’ai démarré la lecture en mode aléatoire, malin va… je verrais plus tard, je retourne sur cette pochette…
La posture de la statue de la liberté, la main de la flamme olympique, un pistolazer, et un œil du savoir, le tout sur un paysage apaisé. Non, ce n’est pas le dernier album des Residents dont je vais causer…  d’ailleurs musicalement, nous en sommes à des kilomètres.

 

Donc, si on se réfère aux Residents pas de trace de riff monomaniaque, pas de voix maboules et habitées, pas de sons parasites. Du rock, huileux…même boueux, qui pose sur une rythmique à la bouche grande ouverte.  Notez que le titre éponyme en fin de course, plus –calme- dans son développement a des atouts marquants par rapport au reste de la plaque en jouant sur un autre registre.  Le ton reste ancré dans la jeunesse.  La jeunesse qui découvre tout un pan de la musique rock des années septante (… heu soixante + dix). Du Blue Oyster Cult à la sauce punk. On ne s’ennuie pas une seconde même si la plupart des titres se ressemblent et sont interchangeables sur la plaque. Tiens, je me le refais en mode aléatoire, c’est plus cool.

 

C’est « Bad Impulses », ce fameux troisième titre qui sort du lot. Le plus bandant du lot, headbanging my brotha ! « Schizophrenic »  pourrait être leur « paranoïd » à eux.  Bien sûr c’est plus jeune, c’est plus enjoué et souriant que son illustre prédécesseur.

Last Train est un jeune combo alsacien qui s’illustre dans un rock résolument vintage. Souvenez-vous Ram Jam et sa relecture de « Black Betty »*, vous situez. Bien voilà, on reprend la même sauce et on la retravaille 35 ans plus tard. Il y’a d’ailleurs plus que des réminiscences entre l’album éponyme de Ram Jam en 1977 et ce What's wrong with me ?

 

*Titre enregistré par Leadbelly en 1939 sur un traditionnel de le fin du 19iè siècle qui fait référence à des wagons pénitentiaires.

photo de Eric D-Toorop
le 10/12/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019