Led Er Est - The diver

Chronique CD album (40:59)

chronique Led Er Est - The diver

Groupe New-Yorkais, le trio Led Er Est officie dans la veine cold-wave, sur les traces entre autres de Joy Division, mais déploie un arsenal assez large, diversifié et personnel pour imposer sa patte.

 

En atteste ce The diver qui débute par un morceau cold, bien évidement, à l'énergie punky ("Animal smear"), relayé par "Housefire at Zumi's", plus saccadé, insidieux. Par le biais de ces deux plages, la capacité de Samuel kK et ses deux acolytes à tisser des trames froides et prenantes est déjà valorisé, et on s'y laisse d'autant plus prendre que la suite, qui reprend des penchants rythmés sur "Kaiyo Maru", est de valeur égale.

 

Obscure, aux confins de l'organique et du synthétique, la musique du groupe est de nature, même dans ses orientations "figées" et répétitives, à retenir l'auditeur dans ses filets ("Agua fuerte"), et des embardées basées sur des claviers aux sons bien trouvés ("Bladiator") consolident le rendu, sans défauts décelables. Très late 70's et early 80's, certes, Led Er Est a ce don d'évoquer le meilleur de la période, de nous régaler de ses travaux cadencés (un excellentissime "Arab tide", puis "Divided parallel"), et dose adroitement, donc, machines et "vraie" instrumentation. L'intérêt demeure jusqu'aux derniers instants du disque, qui livre entre autres un "Sanetta" au climat obsédant, réitéré (c'est l'une des forces de l'album) et à l'arrivée, on tient un opus cold parfaitement pensé et maitrisé, exigeant certes mais dont l'effort d'assimilation vaut largement la peine d'être fourni.

photo de Refuse to keep silent
le 29/12/2012

1 COMMENTAIRE

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 01/01/2013 à 20:04:34

un album d'ambiance, un album maîtrisé qui tiens bien la route... un album vers lequel on reviens

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Contre Jour - Passion and Fall
Run Of Lava - Node